Performance

Océan Indien

La COI et la FAO s’attaquent à l’insécurité alimentaire



L’océan Indien est confronté à un paradoxe.
D’un côté la sous-nutrition et de l’autre le surpoids. Si un Malgache sur deux et un Comorien sur trois sont affectés par la sous-nutrition, le surpoids touche 49 % des Mauriciens et 59 % des Seychellois ! Afin de résoudre ce problème, la Commission de l’océan Indien (COI) et l’Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) ont réuni leurs forces pour créer le Programme Régional de Sécurité Alimentaire et Nutritionnel (PRESAN). Un atelier a été organisé à Maurice, du 30 mai au 2 juin, où une soixantaine de délégués de l’océan Indien et de l’Afrique ont pu discuter et échanger leurs expériences sur cette question stratégique. L’objectif du PRESAN est d'apporter des solutions pérennes et financièrement soutenables au problème de sécurité alimentaire dans la région.
Jean-Claude de l’Estrac, secrétaire de la COI, a rappelé que la région importe, chaque année, pour 2 milliards de dollars (1,792 milliards d’euros) de produits alimentaires (poulet, riz, ail et oignon...) notamment d’Asie et d'Amérique.
La COI mobilisera des bailleurs de fonds pour le financement du PRESAN. Cela nécessitera des investissements de 150 millions de dollars (134,5 millions d’euros) sur cinq ans.
L’idée est de capitaliser sur la Grande île pour en faire le grenier de l’océan Indien et de contribuer activement à la sécurité alimentaire. Toutefois, les problèmes politiques et infrastructurels à Madagascar sont les obstacles qui risquent de freiner ce beau projet...

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Océan Indien

La COI et la FAO s’attaquent à l’insécurité alimentaire

 L’océan Indien est confronté à un paradoxe. D’un côté la sous-nutrition et de l’autre le surpoids. Si un Malgache sur deux et un Comorien sur trois sont affectés par la sous-nutrition, le surpoids touche 49 % des Mauriciens et 59 % des Seychellois ! Afin de résoudre ce problème, la Commission de l’océan Indien (COI) et l’Organisation des Nations unies pour l'alimentati...