Green

Océan Indien

La COI reçoit deux millions d’euros supplémentaires de l’AFD contre le Covid-19

29 avr 2020 | PAR La rédaction
Ce financement de l’AFD permet à la COI de mettre en œuvre son deuxième plan de riposte face au Covid-19. - DA
Un nouveau don de deux millions d’euros vient d’être accordé à la Commission de l'océan Indien (COI) par l’Agence Française de Développement (AFD) en faveur du Réseau de Surveillance et d’Investigation des Épidémies (SEGA One Health) de l’organisation de coopération régionale.
Ce don, vient se rajouter au montant initial du projet RSIE 3 (Réseau de surveillance et d'investigation épidémiologique) qui s’élève désormais à 10 millions d’euros. Ce financement de l’AFD permet à la COI de mettre en œuvre son deuxième plan de riposte face au Covid-19. 
« Cet appui additionnel et conséquent de l’AFD vient à point nommé, il permettra de continuer et amplifier notre soutien aux efforts de nos États membres pour protéger leurs populations contre la pandémie de Covid-19 », se réjouit le Secrétaire général de la COI, Hamada Madi. 
La COI a mis en œuvre, dès la mi-février, un premier plan d’urgence soutenu par l’AFD à hauteur de 500 000 €.  
Le plan de riposte couvre les Comores, Madagascar, Maurice et les Seychelles. Il mobilisera également la Plateforme d’intervention régionale de l’océan Indien de la Croix-Rouge (PIROI) et l’Institut Pasteur de Madagascar, entre autres. Il soutiendra les États membres pour mener les actions d’urgence en réponse à l'épidémie de Covid-19.
En clair, la COI procèdera à l’achat d’équipements et de médicaments, renforcera les capacités de diagnostic ou encore contribuera à renforcer la sensibilisation auprès des populations.  
Parmi les actions prévues, il y a la distribution de masques. - CIDP
Parmi les actions prévues, il y a la distribution de masques. - CIDP
 

Les actions par pays :

  • Pour les Comores : il est prévu la mise en place d’une plateforme RT-PCR, 50 000 tests rapides pour le diagnostic et 3 Genexperts pour l’ensemble du territoire. Il est prévu aussi d’équiper 4 centres de prise en charge sur l’ensemble du pays en les dotant des moyens adéquats tels que 12 respirateurs et 3 ambulances pour l’acheminement des malades dans les centres de traitement. À ce niveau d’autres appareils de réanimation, notamment 30 lits de réanimation, 34 appareils de suivi automatisé des patients, et bien d’autres matériels de première nécessité pour le traitement des malades en soins intensifs seront acheminés aux Comores. En plus de ces équipements, la COI apporte actuellement une contribution conséquente pour la communication et la sensibilisation de la population.  
  • Pour Madagascar : 33 respirateurs et 10 concentrateurs d’oxygène seront mis à disposition pour 33 services de soins intensifs avec un total de 330 lits pour les Centres hospitaliers universitaires (CHU) dans les régions ainsi que 2 100 équipements de protection (EPI) pour les 2 000 professionnels de santé qui prennent en charge les patients. Un plateau PCR et 5 appareils Genexperts vont renforcer les capacités des laboratoires des 5 CHU répartis dans les régions. 
  • Pour Maurice : La COI procède à l’achat d’équipements et de réactifs PCR pour pouvoir réaliser 50 000 tests diagnostiques auprès de la population pour mener à bien les contacts tracing et dépister aussi les cas au niveau de la communauté. Il est aussi prévu l’achat des équipements de protection dont 5 000 masques de protection de haute performance (FFP2 et N95), 5 000 combinaisons et lunettes de protection pour les professionnels de santé en contact avec les malades ainsi que d’autres équipements requis pour la prise en charge des malades du Covid-19.  
  • Pour les Seychelles : l’appui de la COI, se focalisera sur la prise en charge. Une quarantaine d’équipements de suivi des paramètres vitaux, aussi bien manuels qu’électroniques ainsi que d’autres équipements pour le suivi des patients en soins intensifs pour l’ensemble des structures de prise en charge des patients du Covid-19 seront fournis aux autorités du pays. Un centre de prise en charge pour la population, des ventilateurs et autres matériels de réanimation multifonction ainsi que des matériels de protection individuelle pour les professionnels de santé font partie de l’appui et des lots qui seront remis aux autorités pour lutter contre cette pandémie.   

Avec ce plan de riposte, la COI témoigne de son engagement à soutenir la lutte régionale contre la pandémie de Covid-19.  
 Ce deuxième plan de riposte au Covid-19 démontre l’importance de la coopération régionale en santé publique. Au cœur de cette coopération, il y a le réseau SEGA One Health de la COI. Soutenu par l’AFD à travers le projet RSIE3 et coordonné par l’Unité de veille sanitaire de la COI, il réunit 250 professionnels de santé humaine et animale des États membres.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Océan Indien

La COI reçoit deux millions d’euros supplémentaires de l’AFD contre le Covid-19

Ce don, vient se rajouter au montant initial du projet RSIE 3 (Réseau de surveillance et d'investigation épidémiologique) qui s’élève désormais à 10 millions d’euros. Ce financement de l’AFD permet à la COI de mettre en œuvre son deuxième plan de riposte face au Covid-19.  « Cet appui additionnel et conséquent de l’AFD vient à point nommé, il permettra de continuer et amplif...