La compagnie aérienne nationale en situation de faillite - Performance - Ecoaustral.com

Performance

Zimbabwe

La compagnie aérienne nationale en situation de faillite

26 oct 2014 | PAR La rédaction | N°290
Air Zimbabwe est plongée dans une impasse financière totale avec 302 millions de dollars de dette et plus de dix années consécutives de pertes. - DR

Air Zimbabwe est plongée dans une impasse financière totale avec 302 millions de dollars de dette et plus de dix années consécutives de pertes, ont indiqué ses dirigeants au parlement le 1er septembre.
« Nous perdons tout le temps de l'argent », a déclaré Abdulman Harid, président par intérim, lors d'une audition devant une commission parlementaire. « Certains avions sont cloués au sol depuis 2012 faute de pouvoir en financer la nécessaire inspection de maintenance, a ajouté Edmund Makona, pdg par intérim de la compagnie, lors de la même audition.
Mauvais payeur, Air Zimbabwe est assigné en justice par des créanciers et même par des membres du personnel. La compagnie a progressivement réduit son rayon d'action ces dernières années, n'assurant plus que des lignes intérieures et régionales, de peur que certains créanciers ne saisissent ses avions. En 2011, elle a ainsi suspendu ses vols à destination de l'Afrique du Sud où elle avait accumulé une dette de 500 000 dollars auprès de la société BidAir assurant la livraison des bagages aux passagers. Elle aurait également besoin de 2,1 millions de dollars pour se mettre à jour de sa cotisation à l'Association internationale du transport aérien (IATA) dont elle est suspendue.
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Zimbabwe

La compagnie aérienne nationale en situation de faillite

Air Zimbabwe est plongée dans une impasse financière totale avec 302 millions de dollars de dette et plus de dix années consécutives de pertes, ont indiqué ses dirigeants au parlement le 1er septembre. « Nous perdons tout le temps de l'argent », a déclaré Abdulman Harid, président par intérim, lors d'une audition devant une commission parlementaire. « Certains avions sont cloués a...