ID

Rwanda

« La fantaisie des Dieux », retour vers l'enfer

23 aoû 2014 | PAR Jean-Michel Durand
« La Fantaisie des Dieux » est le surnom de Kibuyé, la ville rwandaise où Patrick de Saint-Exupéry et Hippolyte se sont rendus en 2013. - DR

Comment témoigner de l’indicible ? 
Cette réflexion est au coeur de l'ouvrage que consacre le journaliste français Patrick de Saint-Exupéry au génocide rwandais, « le troisième du XXe siècle ». L'auteur a choisi pour cela de recourir à une BD-reportage. Si le choix peut apparaître déroutant au premier abord, le coup de plume, la finesse et le choix des couleurs du dessinateur Hippolyte renforce la thèse développée par l'auteur. Présent sur place pendant le génocide de 1994, le journaliste dénonce l’ambiguïté puis le cynisme du pouvoir français, la fameuse Françafrique, envers le pouvoir Hutu, ainsi que le laisser-faire puis la position moralement intenable des militaires envoyés sur place. 
Ce cynisme est résumé par la fameuse phrase qu'aurait prononcée, en 1994, le président Mitterrand : « Dans ces pays-là, un génocide, ce n’est pas trop important ».
 Au même moment, l’ancien grand reporter du Figaro envoyé couvrir, avec trois autres journalistes français, ce qu’ils pensaient être une guerre « classique », découvrira « la banalité du mal » et « la folie raisonnée d'un génocide ». 
Cependant « La fantaisie des Dieux » ne traite pas du génocide dans sa globalité et il ne raconte pas son déroulement. Il nous plonge dans les souvenirs de l'auteur où se croisent et entrecroisent les atrocités entendues de la propre bouche des bourreaux et les comptes-rendus terrifiants de leurs victimes rescapées.
Une véritable folie meurtrière a frappé, en 1994, le pays des Milles collines où des professeurs ont tué de sans-froid leurs propres élèves car « les enfants étaient les complices de la rébellion ».
 - DR
Le livre fourmille de scène troublante, comme celle, déjà relatée dans le précédent livre de Patrick de Saint-Exupéry « L’Inavouable, La France au Rwanda », d'un gendarme du célèbre GIGN, vêtu d’une vareuse de l’armée rwandaise, qui tombe à genoux et éclate en sanglots au moment où il comprend qu’il a entraîné la garde du président Habyarimana qui a massacré des milliers de Tutsis et de Hutus modérés.

Enfin au moment même où on commémore le « 20ème anniversaire » du génocide, l'ouvrage dénonce également indirectement les révisionnistes. Ceux qui avancent la théorie des deux génocides (celui des Tutsis et des Hutus modérés ET celui des populations, qui fuyant les forces majoritairement tutsies, du Front Patriotique Rwandais de Paul Kagamé, ont péri dans les forêts du Zaïre du maréchal Mobutu en pleine déliquescence). Cette théorie, dénoncée par la grande majorité des spécialistes de la question et la plupart des politologues et historiens africanistes, vise surtout à éluder et à minorer la responsabilité du pouvoir français avec son opération Turquoise dans « le troisième génocide du XXe siècle ». 

À ce propos, le grand historien français, Pierre Vidal-Naquet, avait consacré, à propos du génocide juif, un ouvrage « Les assassins de la mémoire » qui dénonçait ceux qui tentent de falsifier l'Histoire...

À un confrère auquel je présentais le livre, sans doute sceptique mais je pense surtout déstabilisé par sa problématique, m'avait demandé si je pensais vraiment que des soldats français aient pu avoir une quelconque responsabilité dans des telles atrocités. J'avais occulté ma réponse en marmonnant « je voudrais ne pas y croire »...
Oui, comment croire que la vie de 800 000 personnes ait été balayée en un mois. 800 000 personnes. Soit quasiment la population de La Réunion disparue en moins de 30 jours ! 


« La fantaisie des Dieux », à lire, au moins une fois, pour le devoir de mémoire.



« La fantaisie des Dieux » par Patrick de Saint-Exupéry et Hippolyte – Éditons Les arènes – Paris -  6 mars 2014 - 96 pages, 19,90 euros
 

  • 
Patrick de Saint-Exupéry & Hippolyte

    Journaliste passionné, Patrick de Saint-Exupéry a obtenu, en 1991, le fameux Prix Albert Londres pour sa couverture de la guerre du Libéria et de la fin de l'apartheid. - DR

    Patrick de Saint-Exupéry est le cofondateur et le rédacteur en chef de la revue XXI. Prix Albert Londres, il a été témoin du génocide tutsi. Il est l’auteur de L’Inavouable, La France au Rwanda (les arènes) devenu un classique depuis sa parution en 2004.
    Hippolyte est l’auteur d’une dizaine d’albums de reportage en BD ou de séries, notamment L’Afrique de papa (Des bulles dans l’océan), et Les Ombres (Phébus). Il avait 17 ans lors du génocide tutsi. Il s’est rendu pour la première fois au Rwanda en 2013.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Rwanda

« La fantaisie des Dieux », retour vers l'enfer

Comment témoigner de l’indicible ? 
Cette réflexion est au coeur de l'ouvrage que consacre le journaliste français Patrick de Saint-Exupéry au génocide rwandais, « le troisième du XXe siècle ». L'auteur a choisi pour cela de recourir à une BD-reportage. Si le choix peut apparaître déroutant au premier abord, le coup de plume, la finesse et le choix des couleurs du dessinateur Hip...