Performance

Madagascar

La FIM permet de doper la coopération avec La Réunion

5 sep 2014 | PAR La rédaction | N°287
De gauche à droite et de bas en haut : Ibrahim Patel, président de la Chambre de commerce et d’industrie de La Réunion ; Didier Robert, président de la Région Réunion ; Roger Kolo, Premier ministre de Madagascar ; Bernard Picardo, président de la Chambre des métiers et de l’artisanat de La Réunion ; Gilles Couapel, président du Club Export Réunion et Jérôme Isautier, président de l’Association pour le développement industriel de La Réunion (ADIR). - DR
La Réunion a joué groupée lors de la 9e édition de la Foire internationale de Madagascar où le Club Export a pu mobiliser une forte délégation d’une quarantaine d’entreprises et profiter de l’implication du président de la Région Réunion.

Didier Robert a rappelé sa volonté de porter une coopération bien au-delà des échanges culturels et sportifs. Il s'agit pour lui de profiter du Grand océan Indien. C'est accompagné d'une forte délégation d'acteurs économiques et de décideurs réunionnais que le président de la Région Réunion a rencontré le nouveau chef du gouvernement malgache, Roger Kolo, lors de la 9e édition de la Foire Internationale de Madagascar (FIM). Cette rencontre internationale, véritable vitrine économique dans l'océan Indien, a accueilli plus de 30 pays. Le président de la Région Réunion était accompagné du président de la Chambre de commerce et d’industrie, Ibrahim Patel, du président de la Chambre des métiers et de l’artisanat, Dominique Picardo, du président de l'ADIR (Association pour le développement industriel de La Réunion), Jérôme Isautier et du président du Club Export, Gilles Couapel.
Au centre des discussions : les échanges de savoir-faire dans le domaine du BTP, des énergies, du numérique, les échanges de produits et marchandises et la formation. Didier Robert a rappelé sa volonté depuis 2010 de porter une véritable coopération économique. La Région Réunion a donc choisi des orientations plus ciblées avec son antenne locale, reconnue par les autorités malgaches, les bailleurs internationaux et le secteur privé de la Grande île. Une antenne qui constitue un point d'ancrage et de ralliement des acteurs économiques et commerciaux des deux îles qui développent des partenariats. Le recrutement de jeunes « volontaires du progrès » dans les secteurs du tourisme, de l'aquaculture et de la recherche permet de mieux cibler ces partenariats. De grands projets s'engagent en 2014 :

  • - Le programme d'approvisionnement en matières premières agricoles en co-production dans lequel est impliquée l’URCOOPA (Union régionale des coopératives agricoles) pour La Réunion ;
  • - Le compagnonnage industriel ADIR-SIM (Syndicat de l'industrie de Madagascar) ;
  • - L’engagement de la Région Réunion auprès des organismes de formation aux métiers du tourisme dans le cadre de la création d'un hôtel-école au centre AKamasoa, annoncée par le chef de l'État malgache lors de l'inauguration du salon international du tourisme des îles Vanille.

« L'ouverture des marchés ne peut se limiter à notre département, mais s'inscrit dans la zone océan Indien. Quand une entreprise réunionnaise exporte, elle crée de l'emploi à La Réunion », a souligné Didier Robert.
 

BILAN POSITIF POUR LE CLUB EXPORT RÉUNION
Le pavillon Réunion/Club Export de 100 mètres carrés permettait la tenue d’entretiens individuels. - DR

Pour la deuxième année consécutive, ce club, qui regroupe 125 entreprises, a proposé un pavillon Réunion/Club Export de 100 mètres carrés qui permettait la tenue de rencontres individuelles. Le bilan est plutôt positif. Les 28 entreprises ayant répondu au sondage de satisfaction ont approuvé à l’unanimité la mise en place d’un stand commun. La même unanimité se dégage pour approuver la logistique mise en place par le Club Export même si quelques suggestions ont été apportées en matière de temps de transport. Concernant les retombées économiques, 11 entreprises sur 28 prétendent avoir signé des contrats (entre un et deux). Une concrétisation quasi immédiate des opportunités d’affaires créées par les Rencontres Madagascar-Réunion. Neuf contrats sur 11 représentent des retombées de l’ordre de 1 000 à 10 000 euros. Mais 27% des participants pensent « certainement » signer des contrats et 61% le pensent « probablement ». La note attribuée aux conférences/ateliers est de 7 sur 10. Les entreprises sondées ont apprécié la qualité des interventions tout en regrettant que l'audience n’ait pas été plus importante malgré la communication accrue sur le salon (brochures et annonces au micro). Globalement, les sondés ont attribué une note de 7 sur 10 à ces rencontres.



 

LES PROCHAINES ACTIONS DU CLUB EXPORT RÉUNION

Outre la mission de prospection organisée au Mozambique du 15 au 19 juin, le club prévoit ses rencontres Maurice-Réunion du 8 au 10 octobre, à La Réunion cette année. Fin octobre auront lieu les rencontres aux Seychelles, à l’occasion du festival Kréol. Puis, en novembre, est prévue une mission de prospection en Tanzanie. Enfin, le club prévoit de mettre en place une « bourse au fret ».
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

La FIM permet de doper la coopération avec La Réunion

Didier Robert a rappelé sa volonté de porter une coopération bien au-delà des échanges culturels et sportifs. Il s'agit pour lui de profiter du Grand océan Indien. C'est accompagné d'une forte délégation d'acteurs économiques et de décideurs réunionnais que le président de la Région Réunion a rencontré le nouveau chef du gouvernement malgache, Roger Kolo, lors de la 9e édition de ...