Edito

Monde

LA FRANCOPHONIE SE MET AU POLITIQUEMENT CORRECT

30 nov 2014 | PAR Alain Foulon

Jusqu’au dernier moment, le suspense a régné au Sommet de la Francophonie de Dakar ce dimanche 30 novembre. Mais faute de consensus africain, nos craintes se sont confirmées. La Canadienne Michaëlle Jean a finalement été retenue comme secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie. C’est donc l’ancien gouverneur d’un pays anglophone qui dirigera la Francophonie et, de surcroît, une personnalité issue du Nord alors qu’une règle – non écrite certes mais constante – voulait jusqu’alors que ce soit une personnalité du Sud. Sans doute a-t-elle profité aussi du politiquement correct dans le contexte d’un Sommet organisé autour du thème des femmes et des jeunes. En tout cas, cela ne fait pas l’affaire de la francophonie militante en général et de l’océan Indien en particulier alors que Jean-Claude de L’Estrac bénéficiait de nombreux soutiens. Reste à savoir si ce dernier acceptera de postuler au poste d’Administrateur qui devrait changer de main et se trouve occupé par… un Canadien (Québécois plus exactement). Logiquement, c’est un Africain qui devrait lui succéder.
Le suspense n’est donc pas complètement terminé.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Monde

LA FRANCOPHONIE SE MET AU POLITIQUEMENT CORRECT

Jusqu’au dernier moment, le suspense a régné au Sommet de la Francophonie de Dakar ce dimanche 30 novembre. Mais faute de consensus africain, nos craintes se sont confirmées. La Canadienne Michaëlle Jean a finalement été retenue comme secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie. C’est donc l’ancien gouverneur d’un pays anglophone qui dirigera la Franc...