ID

Réunion/Chine

La Région Réunion ouvre son bureau économique à Tianjin

1 mai 2018 | PAR La rédaction | N°329
L’inauguration s’est faite en présence de Li Xujan (Chuyan), directeur général du bureau des Affaires étrangères, représentant la municipalité autonome de Tianjin, et Raphaël Peytregnet, consul général de France à Pékin. DR

Les relations avec la municipalité autonomie de Tianjin remontent à l’époque où Paul Vergès présidait la Région Réunion. Son successeur Didier Robert les a renforcées avec un jumelage en 2014. Il s’agit aujourd’hui de passer à l’étape supérieure avec l’inauguration d’un bureau de réprésentation économique, le 30 mars dernier, qui porte le nom d’Espace Danièle Le Normand. Un hommage à cette cheffe d’entreprise réunionnaise et vice-présidente de la Région décédée le 24 mars, à 53 ans, moins d’une semaine avant l’inauguration du bureau à laquelle elle aurait naturellement participé. 
Son statut de « municipalité spéciale » (comme Shanghai) confère une grande autonomie à Tianjin qui se situe sur la côte Est, à 120 km de Pékin, et compte 16 millions d’habitants, ce qui en fait la quatrième plus grande ville de Chine. Mais le grand Pékin fait de l’ombre à Tianjin qui est encore peu visitée, alors qu’elle fait preuve de dynamisme, presqu’autant que Shanghai, et a connu une forte industrialisation. Aujourd’hui, la municipalité se tourne vers le développement durable et les nouvelles technologies. Le choix de la Région Réunion n’est donc pas inintéressant. 
Son antenne de Tianjin est placée sous l’autorité politique de Lynda Lee Mow Sim, conseillère régionale déléguée à l’International, et gérée sur le plan administratif par Magalie Latchoumanin, en attendant le recrutement d’un responsable de l’antenne. Mais d’ores et déjà, trois grands dossiers sont à l’ordre du jour : 

  • La création sous douane d’une plate-forme « Réunion Export » dans la zone d’activité de Binhai qui est plus vaste que toute La Réunion ;
  • La mise en œuvre à La Réunion, dès 2018, d’un programme de formation en cuisine chinoise en vue d’accueillir plus de touristes chinois. Les étudiants réunionnais pourront effecteur des stages pratiques à Tianjin et des chefs cuisiniers de cette ville pourront intervenir à La Réunion ;
  • Le développement de la connectivité aérienne avec l’arrivée d’une ou plusieurs compagnies assurant une diaison directe entre la Chine et La Réunion. Air Austral et Air Madagascar, en partenariat, assurent déjà la desserte de Canton, dans le sud de la Chine. Mais ce n’est pas suffisant dans l’optique d’un développement de clientèle touristique chinoise. À ce sujet, La Réunion devra se pencher sur les raisons pour lesquelles Maurice et les Seychelles ont vu leur clientèle chinoise fortement chuter alors que, globalement, les arrivées touristiques affichaient une forte croissance. La connectivité aérienne y est sans doute pour beaucoup. Mais peut-être également le marketing et la manière de commercialiser les produits.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion/Chine

La Région Réunion ouvre son bureau économique à Tianjin

Les relations avec la municipalité autonomie de Tianjin remontent à l’époque où Paul Vergès présidait la Région Réunion. Son successeur Didier Robert les a renforcées avec un jumelage en 2014. Il s’agit aujourd’hui de passer à l’étape supérieure avec l’inauguration d’un bureau de réprésentation économique, le 30 mars dernier, qui porte le nom d’Espace Danièle Le Norma...