Green

Océan Indien

La réserve naturelle des terres australes françaises fête ses 10 ans

28 oct 2016 | PAR La rédaction | N°313
L’île Saint-Paul (8 kilomètres carrés) est caractérisée par la présence d’un cratère central envahi par la mer, avec une passe peu profonde délimitée par deux jetées naturelles de bloc rocheux. Nelly Gravier/TAAF
À quelque 3 000 kilomètres au sud de La Réunion, dans l’océan Indien, se trouve la plus grande réserve naturelle de France. Elle abrite une biodiversité particulièrement riche et largement préservée. À découvrir à travers dix chiffres clés et des photos exceptionnelles.


2006 
Créée par décret interministériel le 3 octobre 2006, la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises fête cette année son 10e anniversaire. 


Les districts austraux français classés en réserve naturelle sont au nombre de trois : l’archipel de Crozet, l’archipel de Kerguelen, et les îles Saint-Paul et Amsterdam. 
 

L'Arche des Kerguelen vue de la Baie de l'Oiseau. L’archipel des Kerguelen, d’une superficie d’environ 7 215 kilomètres carrés, est constitué d’une île principale, la Grande Terre, entourée de plus de 300 îles et îlots satellites. Yves David
L'Arche des Kerguelen vue de la Baie de l'Oiseau. L’archipel des Kerguelen, d’une superficie d’environ 7 215 kilomètres carrés, est constitué d’une île principale, la Grande Terre, entourée de plus de 300 îles et îlots satellites. Yves David
 



23 400 
Plus vaste réserve naturelle de France, elle couvre actuellement une superficie de 23 400 kilomètres carrés (dont environ 7 700 kilomètres carrés de domaine terrestre et 15 700 kilomètres carrés de domaine maritime) et représente près de 80% de la surface totale des réserves naturelles nationales. 
 

Le Gorfou Sauteur est un oiseau qui ne vole pas et fait partie de la famille des manchots. Il vit en groupe et ne vient sur terre que pour muer et s’accoupler. Lise Chambrin
Le Gorfou Sauteur est un oiseau qui ne vole pas et fait partie de la famille des manchots. Il vit en groupe et ne vient sur terre que pour muer et s’accoupler. Lise Chambrin
 



47 
Pas moins de 47 espèces d’oiseaux se reproduisent régulièrement dans le périmètre de la réserve, parmi lesquelles cinq sont strictement endémiques à cet espace protégé : le canard d’Eaton, le petit bec-en-fourreau, le cormoran de Kerguelen, le prion de Mac Gillivray et l’albatros d’Amsterdam. Espèce emblématique de la réserve, la population de l’albatros d’Amsterdam, endémique de l’île du même nom, est inférieure à 200 individus. L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) considère cet oiseau « en danger critique d’extinction » ; sa conservation représente donc un enjeu majeur. 
 

Albatros à sourcils noirs. L’envergure de ce grand pélagique de l’hémisphère sud peut atteindre 2,5 mètres. Cedric Marteau
Albatros à sourcils noirs. L’envergure de ce grand pélagique de l’hémisphère sud peut atteindre 2,5 mètres. Cédric Marteau
 



500 000 
Les archipels de Crozet et de Kerguelen abritent les communautés d’oiseaux marins les plus riches et diversifiées au monde. Les colonies de manchots royaux notamment peuvent regrouper plus d’un million d’individus. La plus grande colonie sur terre se trouve sur l’île aux Cochons, à Crozet, où près de 500 000 couples sont recensés. 
 

Colonie de manchots royaux. Ces colonies peuvent regrouper plus d’un million d’individus. La plus grande colonie sur terre se trouve sur l’île aux Cochons, à Crozet, où près de 500 000 couples sont recensés. Clément Quetel
Colonie de manchots royaux. Ces colonies peuvent regrouper plus d’un million d’individus. La plus grande colonie sur terre se trouve sur l’île aux Cochons, à Crozet, où près de 500 000 couples sont recensés. Clément Quetel
 



90 
La réserve naturelle nationale des Terres australes françaises vise à conserver et protéger sur le long terme le patrimoine naturel exceptionnel de ces îles. Pour cela, 90 actions ont été inscrites au premier plan de gestion de la réserve (2011-2015). 


Grâce aux quatre rotations logistiques du Marion Dufresne, navire ravitailleur des TAAF, au départ de La Réunion, des agents sont déployés sur le terrain pour mettre en œuvre les actions de conservation de la réserve. 
 

Propriété des Terres australes et antarctiques françaises et armé par CMA CGM, le Marion Dufresne II est un navire très polyvalent. En plus de sa fonction scientifique notoire (navire océanographique, carottage sédimentaire, université flottante, laboratoires embarqués), il assure le ravitaillement des bases australes et le transport des personnels. Nelly Gravier/TAAF
Propriété des Terres australes et antarctiques françaises et armé par CMA CGM, le Marion Dufresne II est un navire très polyvalent. En plus de sa fonction scientifique notoire (navire océanographique, carottage sédimentaire, université flottante, laboratoires embarqués), il assure le ravitaillement des bases australes et le transport des personnels. Nelly Gravier/TAAF
 



2 200 
Le Phylica arborea est le seul arbre indigène présent dans la réserve naturelle des Terres australes françaises. Suite à l’arrivée de l’homme en 1696 et aux conséquences de ses activités (prélèvements, incendies et introduction de bovins), il avait quasiment disparu de l’île au XXe siècle. Depuis le début du plan de restauration de l’espèce conduit par la réserve, 2 200 arbres ont été replantés en milieu naturel. 
 

Le chou de Kerguelen est la plante emblématique des îles Kerguelen, mais il a souffert de l’introduction du lapin. Dans le monde, on ne le trouve que dans les îles Marion, Crozet, Heard et Kerguelen. Fabrice Le Bouard
Le chou de Kerguelen est la plante emblématique des îles Kerguelen, mais il a souffert de l’introduction du lapin. Dans le monde, on ne le trouve que dans les îles Marion, Crozet, Heard et Kerguelen. Fabrice Le Bouard
 



85 
Avec plus de 85% des actions engagées, le bilan du premier plan de gestion de la réserve naturelle (2011-2015) apparaît comme une réelle réussite pour la préservation de la biodiversité australe. 
 

L'orque, également appelée épaulard, est l'un des cétacés les plus reconnaissables, étant surmontée d'un aileron dorsal noir pouvant atteindre 2 mètres. Les mâles vivent en moyenne 30 ans et les femelles 50 ans. Antoine Dervaux
L'orque, également appelée épaulard, est l'un des cétacés les plus reconnaissables, étant surmontée d'un aileron dorsal noir pouvant atteindre 2 mètres. Les mâles vivent en moyenne 30 ans et les femelles 50 ans. Antoine Dervaux
 

650 000 
L’extension en mer du périmètre de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises est rendue possible par la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages adoptée en juillet 2016. Le projet développé par la France est d’étendre le périmètre de la réserve naturelle dans les eaux sous juridiction française sur environ 650 000 kilomètres. 
Le corps de l'éléphant de mer du Sud est plus massif que son cousin du Nord, et le dimorphisme sexuel est très marqué car le mâle est généralement trois ou quatre fois plus grand que la femelle. Le pelage peu varier du gris au brun selon l'âge et dépend également de l'épaisseur des poils. Thibaud Thellier
Le corps de l'éléphant de mer du Sud est plus massif que son cousin du Nord, et le dimorphisme sexuel est très marqué car le mâle est généralement trois ou quatre fois plus grand que la femelle. Le pelage peu varier du gris au brun selon l'âge et dépend également de l'épaisseur des poils. Thibaud Thellier
 


 
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Océan Indien

La réserve naturelle des terres australes françaises fête ses 10 ans

 2006  Créée par décret interministériel le 3 octobre 2006, la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises fête cette année son 10e anniversaire.  3  Les districts austraux français classés en réserve naturelle sont au nombre de trois : l’archipel de Crozet, l’archipel de Kerguelen, et les îles Saint-Paul et Amsterdam.    L'Arche des Kerguelen vue de la ...