Performance

Réunion

La Réunion à la conquête du marché indien du tourisme

27 Jan 2015 | PAR Philippe Stéphant
De gauche à droite : Armelle Labesse, manager de l’agence réceptive de l’opérateur Mille-Tours ; Patrick Serveaux, président de l’IRT ; Salma Marin, représentante du Club de l’Hôtellerie de La Réunion. - Philippe Stéphant
Avec une forte présence sur le plus grand salon indien du tourisme, du 29 au 31 janvier, à New Delhi, La Réunion vise à séduire 4 000 touristes en 2015, et jusqu’à 10 000 visiteurs du sous-continent en 2016. La délivrance très simplifiée, depuis 2014, de visas de touriste d’agrément, porte maintenant ses fruits.

Le Comité régional du tourisme, Ile de La Réunion – Tourisme (IRT), et 25 professionnels de l’île, assureront la promotion de la destination Réunion sur le plus grand salon indien du tourisme, le salon SATTE, du 29 au 31 janvier, à New-Delhi. « Grâce à la simplification de la délivrance de visas de court séjour, en mai 2014, nous attendions 400 visiteurs indiens dans l’année, et nous en avons reçu 800, annonce Patrick Serveaux, président de l’IRT. Nous avons pour objectif d’accueillir au moins 4 000 touristes indiens en 2015, et d’atteindre un seuil de 10 000 visiteurs en 2016. Dès cette année, de nouveaux hôtels ouvriront leurs portes à La Réunion, comme l’hôtel Akoya à La Saline-les-Bains, avec la volonté d’accompagner un nouveau développement touristique pour l’ile. » Avec un stand de 54 mètres-carrés, qui valorisera des thématiques de voyage correspondant aux attentes du marché indien, la délégation réunionnaise démarchera l’ensemble du marché touristique pour accroître la visibilité et la notoriété de la Réunion sur le marché indien. Le salon SATTE (South-Asia’s leading travel show) a drainé 11 500 visiteurs en 2014. Les agences de voyage indiennes, des prestataires privés et des décideurs institutionnels, s’y rendent chaque année pour découvrir les offres de plus de 600 exposants de tous les continents. La délégation réunionnaise bénéficie du soutien de l’Association des tour-opérateurs indiens, pour des rencontres professionnelles B2B, qu’elle prolongera en organisant un workshop à Chennai (Ndlr. ancien nom de Madras), le 3 février.  

La Réunion compte 20 000 fans sur un réseau social en Inde

L’Inde est un marché émetteur à fort potentiel, que soutient l’expansion de sa classe moyenne. 15 millions d’Indiens ont voyagé à l’étranger en 2013, et l’Organisation mondiale du tourisme prévoit qu’ils seront 50 millions d’ici 2020. C’est l’un des 5 premiers marchés émetteurs au monde, occupant la 23ème place en termes de dépenses, qui ont atteint 14 milliards de dollars en 2012. « Nous allons vendre La Réunion « sans visa », déclare Patrick Serveaux, puisque la durée attendue d’un séjour, d’une semaine à une dizaine de jours, ne dépasse pas les deux semaines accordées aux touristes d’agrément. La Réunion est une offre de haut de gamme, qui s’étend jusqu’au luxe, et dispose d’atouts très diversifiées. » Les études menées par l’IRT ont identifié de nombreux profils de visiteurs que La Réunion doit séduire. Elle dispose déjà d’une communauté de 20 000 fans sur le premier réseau social de l’Inde. Deux-tiers des Indiens voyagent avec leur famille, parfois élargie, mais il existe une clientèle individuelle, et de couple sans enfant, sophistiquée. Les séjours-aventures, les auto-tours en self-drive, les séjours de golf, et les attraits naturels uniques de La Réunion, appartiennent aux segments les plus porteurs d’avenir pour la clientèle indienne. Pour contribuer à cet effort de développement touristique, la compagnie réunionnaise Air Austral a étudié des tarifs de soutien pour les professionnels qui se déplacent dans les pays émetteurs de l’océan Indien.
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

La Réunion à la conquête du marché indien du tourisme

Le Comité régional du tourisme, Ile de La Réunion – Tourisme (IRT), et 25 professionnels de l’île, assureront la promotion de la destination Réunion sur le plus grand salon indien du tourisme, le salon SATTE, du 29 au 31 janvier, à New-Delhi. « Grâce à la simplification de la délivrance de visas de court séjour, en mai 2014, nous attendions 400 visiteurs indiens dans l’année, et...