Green

Réunion

La Sodegis fonde sa restructuration stratégique autour des progrès sociétaux

Le nouveau siège de la Sodegis, au Tampon, de Haute qualité environnementale (HQE), compte 2 800 mètres carrés de plancher. Philippe Stéphant
Le plus modeste des bailleurs sociaux de La Réunion a fêté ses 25 ans avec la seule certification RSE (Responsabilité sociétale de l’entreprise) dans son domaine d’activité et en inaugurant au Tampon un nouveau siège social de Haute qualité environnementale (HQE).

« La Sodegis (Société de développement et de gestion immobilière du sud - Ndlr) produit actuellement 450 logements par an et son parc doublera d’importance, d’ici 2020, pour atteindre 6 000 loge -ments sociaux en gestion », annonce son directeur général, Philippe Aservadompoulé. À sa prise de fonction en 2010, l’organisme de l’Étang-Salé produisait 100 logements à l’année et son administration était dispersée entre plusieurs sites, comme autant de chapelles. « Nous n’avions pas de procédure unifiée, mais nous avons entrepris une démarche de certification ISO 9001, puis ISO 26000 », précise Philippe Aservadompoulé. Pour un investissement de 6 millions d’euros, accompagné par la Caisse des Dépôts, un de ses actionnaires aux côtés de la Région Réunion et des collectivités du sud (Civis et Casud), le nouveau siège social jouxte un ensemble de 75 logements très sociaux qui ont été livrés le 25 novembre 2015 pour un coût de 12 millions d’euros. Une centrale photovoltaïque en toiture permettra d’alimenter deux véhicules électriques de service et un parc de vélos électriques pour certains trajets domicile-travail. 
 

Philippe Aservadompoulé, directeur général de la Sodegis : « Le pilon symbolise l’assemblage des cultures métiers et de la culture société avec tous ses ingrédients. »  Philippe Stéphant
Philippe Aservadompoulé, directeur général de la Sodegis : « Le pilon symbolise l’assemblage des cultures métiers et de la culture société avec tous ses ingrédients. »  Philippe Stéphant

UN SAVOIR-FAIRE DANS LES HAUTS

La Sodegis a aussi créé la première université d’entreprise de La Réunion, nommée « Plus », qui a vocation à assembler les intelligences pour alimenter le projet de développement de la société. « Nous avons appris à mieux produire et à repenser le logement social en termes de relations humaines, explique Philippe Aservadompoulé. « Plus » permet d’associer les cadres, les salariés, les administrateurs et les locataires dans des sessions de travail avec des entreprises partenaires, les collectivités et d’autres acteurs du champ de l’aménagement et du logement. » La certification ISO 26000 (en phase avec la RSE) est aussi un atout stratégique pour le recrutement de compétences. La Sodegis investit désormais de nouveaux territoires en répondant à des appels d’offres des communes de l’ouest, comme Saint-Leu, Trois-Bassins et Saint-Paul. « Nous avons développé des savoir-faire propres à la construction dans les Hauts où l’on procède par de petites opérations, en terrain difficile, commente Philippe Aservadompoulé. Ces savoir-faire s’appliqueront aussi dans les hauts de l’Ouest. » Avec l’université de La Réunion et grâce à l’usage de la défiscalisation, la Sodegis produit des logements dotés d’une isolation thermique particulière et équipés d’une cheminée et d’inserts de chauffage au bois. Dans le sud, où les habitants vivent statistiquement plus longtemps, la vision du logement social des années 2030 incite à réfléchir à la recohabitation des familles et au logement social des seniors en centre-ville.  

UNE NOUVELLE FRANGE DE CLIENTÈLE

En repositionnant son siège social au Tampon, où demeurent plus de la moitié de ses 112 collaborateurs, la Sodegis contribue à réduire de 20% les kilomètres parcourus pour l’entreprise et pour les trajets domicile-travail. La démarche RSE développe la communication en interne et en externe, et les clients se rendant au siège bénéficient d’une connexion wifi dans l’espace d’accueil. « La loi ALUR de fin 2015 impose la mise en place d’un guichet unique de demande de logement social qui sera transmise en réseau à tous les bailleurs. Cela va fluidifier la demande et c’est également un challenge car le demandeur peut y faire figurer une commune et un bailleur de préférence. » La Sodegis a déjà effectué un changement de paradigme afin d’accompagner ses clients dans le projet de vie auquel ils ont droit. Ne considérant plus que le bailleur social a pour vocation d’aider les personnes dans le besoin. « 70% des Réunionnais sont éligibles au logement social mais seulement 30% à 40% en font la demande, révèle Philippe Aservadompoulé. Nous devrons capter une nouvelle clientèle en améliorant notre image, en répondant aux attentes de personnes qui travaillent et qui souhaitent des moyens de paiement et de demande en ligne. » En livrant son 3 000e logement, la Sodegis a offert dans l’immeuble une trentaine de pilons, symbole d’assemblage de tous les ingrédients d’une culture société.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

La Sodegis fonde sa restructuration stratégique autour des progrès sociétaux

« La Sodegis (Société de développement et de gestion immobilière du sud - Ndlr) produit actuellement 450 logements par an et son parc doublera d’importance, d’ici 2020, pour atteindre 6 000 loge -ments sociaux en gestion », annonce son directeur général, Philippe Aservadompoulé. À sa prise de fonction en 2010, l’organisme de l’Étang-Salé produisait 100 logements à l’année e...