Performance

Maurice

La State Bank of Mauritius donne tous ses chiffres

31 mar 2017 | PAR La rédaction
Kee Chong Li Kwong Wing, Président du Conseil d’Administration de la SBM Holdings Ltd

La SBM Holdings Ltd (‘le Groupe’) a annoncé ses résultats financiers pour l’année financière se terminant au 31 décembre 2016. Ces résultats sont dévoilés en intégralité à nos lecteurs ainsi que les perspectives de la Banque d'Etat pour les mois à venir.

  • Les profits après impôts du Groupe se situent à MUR 2,31 milliards pour l’année financière se terminant au 31 décembre 2016 comparé à MUR 1,61 milliards pour la même période au 31 décembre 2015, ce qui représente une augmentation de 43%. La hausse du profit est dû à une importante baisse dans les ‘charges’ relatives aux créances douteuses, qui s’élèvent à MUR 0,72 milliards pour l’année 2016 comparé à MUR 1,94 milliards pour l’année précédente. Les revenus d’exploitations du Groupe (‘Operating Profit’) ont légèrement augmenté, passant de MUR 6,26 milliards pour l’année se terminant 31 décembre 2015 à MUR 6,45 milliards pour l’année 2016, principalement due à une augmentation du revenu net intérêt et du ‘trading income’ quoique atténuée par une baisse inattendue des revenus de dividendes.  Dans un contexte d’excès de liquidités dans le secteur bancaire, et de concurrence accrue, la marge d’intérêt net a diminué, passant de 3,25% pour l’année 2015 à 3,10% pour l’année se terminant décembre 2016.  Au 31 décembre 2016, les bénéfices par action ont augmenté à 89,43 sous comparé à 62,27 sous pour l’année 2015.
    Du 31 décembre 2015 au 31 décembre 2016, les actifs du groupe sont passés  de MUR 136,16 milliards à MUR 146,90 milliards, soit une croissance de 7,88%.  Cette hausse des actifs est due principalement à une augmentation des emprunts et placements auprès des banques de MUR 3,44 milliards, auxquels s’ajoutent les emprunts et les créances des clients non bancaires de MUR 2,84 milliards et une croissance des titres de placement de MUR 2,06 milliards. La part des emprunts nets  et les créances aux clients non bancaires est passée de 51% des actifs en 2015  à 49% en 2016.  Cependant cela a été accompagné par une hausse de la part des placements auprès des banques de 0,89% en 2015 à 3,16%  en 2016 alors que la proportion des investissements en bons du trésor a chuté de 27,45% en 2015 à 26,84% en 2016. Les actifs incorporels ont pour leur part augmenté, passant de MUR 2,37 milliards en décembre 2015 à MUR 3,77 milliards en décembre 2016, soit une hausse de MUR 1,40 milliards, suite à l’implémentation du nouveau système informatique Flamingo qui a été lancé le 12 septembre 2016.   Les dépôts des clients non-bancaires et bancaires sont passés de MUR 3,71 milliards au 31 décembre 2015 à MUR 5,00 milliards au 31 décembre 2016. Le ratio de créances douteuses nettes par rapport aux créances nettes a augmenté de 1,87% au 31 décembre 2015 à 2,64% au 31 décembre 2016.
     

  • Les persepctives de l'économie mauricienne vues par la SBM
    Les conditions économiques mauriciennes et internationales continuent à progresser à un rythme modéré.  Alors qu’on s’attend à une reprise graduelle de l’économie mauricienne en 2017, le Groupe estime que la majeure partie de sa croissance au cours des prochains mois proviendrait des opérations transfrontalières.  Le Groupe compte poursuivre son plan de développement stratégique focalisant sur les 5 piliers majeurs notamment, la consolidation ; la diversification ; la modernisation, l’internationalisation et le renforcement des capacités.   De ce fait, plusieurs initiatives ont été lancées dans le but de poursuivre la croissance de la base d'actifs tout en atteignant un rendement appréciable des capitaux propres. En conséquence, les volumes d'affaires et la profitabilité pour cette année devraient sensiblement s'améliorer, en dépit des charges d'amortissement plus élevées liées à la mise en œuvre récente du système informatique.
    En sus de sa présence accrue sur les marchés indien et malgache, le Groupe progresse également de manière satisfaisante en ce qui concerne ses plans d'expansion à l'étranger et prévoit être présent au Kenya et aux Seychelles durant cette année.
     
    A travers ses initiatives entreprises telles que la micro finance et le ‘factoring’, le Groupe continue l’expansion de ses activité non-bancaires tout en affirmant sa relation avec le secteur des PME qui reste un élément clé à la croissance économique du pays.  D’autres initiatives innovantes incluent la création d’un ‘Infrastructure Fund’ agissant comme intermédiaire principale pour les structures des obligations et de la dette pour les sociétés internationales.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

La State Bank of Mauritius donne tous ses chiffres

La SBM Holdings Ltd (‘le Groupe’) a annoncé ses résultats financiers pour l’année financière se terminant au 31 décembre 2016. Ces résultats sont dévoilés en intégralité à nos lecteurs ainsi que les perspectives de la Banque d'Etat pour les mois à venir. ...