La zone spéciale de Fort-Dauphin ne sera pas lancée avant 2017 - Leader - Ecoaustral.com

Leader

Madagascar

La zone spéciale de Fort-Dauphin ne sera pas lancée avant 2017

1 mai 2016 | PAR La rédaction | N°308
Une surface de 80 hectares dans l’enceinte du parc industriel d’Ehoala sera libérée pour l’implantation de la ZES pilote dont la mise en place et la gestion sont confiées à Maurice. MEPATE

Si un mémorandum a été signé entre Madagascar et Maurice, le 12 mars, lors de la visite du président Rajaonarimampianina à Maurice, il faut que le cadre légal de cette zone économique spéciale (ZES) soit arrêté, puis validé par l’Assemblée nationale malgache. Ensuite, il faudra que le deux pays signent un protocole d’accord. Tout cela devrait prendre neuf mois, selon Donald Andriampeno, président du Comité de la Zone économique spéciale. Il s’agit de confier le lancement et la gestion à l’État mauricien d’une zone pilote de 80 hectares, à Fort-Dauphin, dans l’enceinte du parc industriel d’Ehoala. Ce parc de 440 hectares a été réalisé dans le cadre d’un partenariat public-privé entre, d’une part, Rio Tinto et sa filiale Port d’Ehoala SA, et d’autre part, l’Agence portuaire, maritime et fluviale de Madagascar (APMF) et le Projet Pôles intégrés de croissance (PIC). Le parc d’Ehoala été mis en concession par l’APMF à Port d’Ehoala SA pour une durée de 40 ans et a vocation lui aussi à accueillir des opérateurs privés locaux et internationaux. Les informations ne sont pas encore très précises sur le cadre légal et réglementaire de la future zone économique spéciale. On parle d’un salaire minimum nettement supérieur à celui imposé aux entreprises sous statut de zone franche, mais aussi d’incitations fiscales. Le gouvernement malgache a créé l’AZES (Autorité Zone économique spéciale), qui est rattachée à la Présidence et doit se charger de la régulation, du contrôle, du suivi et de la gestion de la zone. L’AZES a passé un contrat de concession d’une durée de 30 ans avec l’État mauricien, qualifié de « développeur ». À ce titre, il devra se charger de la construction des infrastructures et des aménagements nécessaires… et aussi de remplir la zone avec des entreprises, sachant que le parc industriel d’Ehoala, dont le lancement a eu lieu en 2013, n’a jamais vraiment décollé. 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

La zone spéciale de Fort-Dauphin ne sera pas lancée avant 2017

Si un mémorandum a été signé entre Madagascar et Maurice, le 12 mars, lors de la visite du président Rajaonarimampianina à Maurice, il faut que le cadre légal de cette zone économique spéciale (ZES) soit arrêté, puis validé par l’Assemblée nationale malgache. Ensuite, il faudra que le deux pays signent un protocole d’accord. Tout cela devrait prendre neuf mois, selon Donald Andria...