Performance

Réunion

L’Acti’Parc des Sables, pierre angulaire du renouveau de la Semader

8 oct 2014 | PAR Philippe Stéphant
De gauche à droite : Joël Personné, directeur général de la Semader ; Olivier Camau, directeur général de la Caisse des Dépôts Réunion-Mayotte ; le sénateur Didier Robert, président de la Région Réunion ; Jacky Courtois, président du groupe Cap Méchant ; Jean-Claude Lacouture, maire de l’Etang-Salé et président de la Semader, le 3 octobre à l’Etang-Salé. - Philippe Stéphant
En posant la première pierre de l’Acti’Parc des Sables, à l’Etang-Salé, la Semader dévoile le potentiel d’action de sa filiale Acti’SEM, foncière économique au service des collectivités et des entreprises.

La pose de la première pierre du Parc des Sables consacre une nouvelle ère de développement pour la Semader (Société d’économie mixte d’aménagement et de développement de La Réunion). Ce complexe de 5 700 mètres carrés, dans la zone d’activité de l’Etang-Salé abritera, fin 2015, 3 300 mètres carrés de locaux tertiaires, dont le nouveau siège de la Semader, et 2 400 mètres carrés de locaux d’activités, en réponse aux besoins des entreprises qui se développent dans ce pôle industriel et artisanal du sud. « Cette opération confirme la Semader comme un outil majeur des collectivités en matière d’aménagement et d’équipement du territoire, déclarait Joël Personné, directeur général de la Semader. Elle met aussi en valeur son engagement sur le champ du développement économique, en particulier en matière d’immobilier d’entreprises, avec aujourd’hui un patrimoine de près de 30 000 mètres carrés de locaux d’activités. » Un plan stratégique, arrêté en 2010, a porté trois grandes orientations qui sont à l’origine des résultats affichés aujourd’hui par la Semader. Un plan de charges renouvelé, en matière d’aménagement, par de grandes opérations à La Possession, à Saint-Paul, Saint-Louis et Saint-Pierre. Le retour de la Semader dans la production de logements locatifs sociaux, à raison de 400 par an, et d’un nouveau produit d’accession à la propriété. Enfin, la création d’un outil dédié au développement économique, Acti’SEM, pour le portage du patrimoine économique des entreprises et le développement d’une offre d’immobilier adaptée et pertinente, auprès des collectivités et pour les entreprises réunionnaises (voir notre article dans le n° 291 de l’Eco austral).

La demande des collectivités atteint déjà 50 000 mètres carrés de nouveaux projets

La société Acti’SEM a été créée par la Semader, la Caisse des Dépôts et la Caisse d’Epargne, afin de constituer une foncière économique au service des collectivités et des entreprises, pour le développement économique et l’emploi. Cette filiale dédiée, lancée en 2012, est dotée d’un capital de 4 millions d’euros composé, à 55 %, d’actifs de la Semader (plus de 30 000 mètres carrés de locaux d’activités et de bureaux) et d’apports en numéraire de la Caisse des Dépôts, pour 1,5 millions d’euros, et de la Caisse d’Epargne pour 300 000 euros. « Acti’SEM vient d’engager en travaux, en 2014, 15 000 mètres carrés d’immobilier d’entreprises à Saint-Pierre, Petite-Ile, l’Etang-Salé et au Port, et les collectivités nous demandent déjà pratiquement 50 000 mètres carrés de nouveaux projets, révèle Joël Personné. » En présence du sénateur Didier Robert, président de la Région Réunion ; du maire de l’Etang-Salé, Jean-Claude Lacouture, président de la Semader ; d’Olivier Camau, directeur général de la Caisse des Dépôts Réunion-Mayotte, c’est Jacky Courtois, le président du groupe de restauration Cap Méchant, qui a présenté son projet de laboratoire, à proximité de l’Acti’Parc des Sables. Il est porté par la SAS Montaignac, formée par Acti’SEM, la Caisse des Dépôts et le groupe Cap Méchant, qui se porte acquéreur d’un immobilier de 1 500 mètres-carrés auprès du promoteur Semader, pour le louer à Cap Méchant à raison de 6,50 euros par mètre-carré de plancher hors-taxes et hors-charges.  

Un dossier emblématique de l’accompagnement du privé par une SEM

Au terme de 10 ans, il est convenu entre les actionnaires de la SAS Montaignac la possibilité de rachat par Cap Méchant des parts d’Acti’SEM et de la Caisse des Dépôts, pour finaliser ainsi la stratégie de confortement industriel du groupe. Cap Méchant, qui gère des sites de production et de restauration du nord au sud de l’île, peut ainsi se doter d’un laboratoire moderne, et  mener des activités de recherche et développement, et optimiser ses ressources propres en les réservant aux seuls investissements industriels.  « C’est un dossier pour moi emblématique, se réjouit Joël Personné, car c’est un exemple d’accompagnement du privé par une SEM, qui apporte un effet levier par une structure de coinvestissement avec la Caisse des Dépôts et Cap Méchant. » Cette démarche de portage innovante d’Acti’SEM, et de son partenaire la Caisse des Dépôts, va également bénéficier à la Semader pour le financement de son nouveau siège. Il regroupera plus de 100 collaborateurs actuellement implantés sur plus de 4 sites. L’immeuble est construit par la Semader pour le groupement de Natixis Lease et de BPI océan Indien (Banque publique d’investissement) pour un crédit-bail de 7 millions d’euros, d’une durée de 15 ans à la SAS Parc des Sables. Son capital est détenu par Acti’SEM, à 75 %, et par la Caisse des Dépôts, et elle donnera bail à la Semader pour 14,55 euros du mètre-carré. Le loyer total sera à peine supérieur à l’ensemble des loyers honorés pour l’ensemble des sites actuellement occupés par ses différents services. « La Semader avait immobilisé en propre beaucoup de potentiel financier dans le développement de son parc d’immobilier d’entreprises. En le faisant porter dans une structure partenariale, avec la Caisse des Dépôts et la Caisse d’Epargne, elle a pu retrouver une partie des investissements qu’elle avait pu faire, pour les consacrer à l’amélioration de l’attractivité de son parc de logement social, et à son développement, explique Joël Personné. »

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

L’Acti’Parc des Sables, pierre angulaire du renouveau de la Semader

La pose de la première pierre du Parc des Sables consacre une nouvelle ère de développement pour la Semader (Société d’économie mixte d’aménagement et de développement de La Réunion). Ce complexe de 5 700 mètres carrés, dans la zone d’activité de l’Etang-Salé abritera, fin 2015, 3 300 mètres carrés de locaux tertiaires, dont le nouveau siège de la Semader, et 2 400 mètre...