Performance

Réunion

L’AFPAR, le bras armé de la région en formation professionnelle

1 fév 2018 | PAR La rédaction | N°326
« Dans notre secteur concurrentiel, c’est le code des marchés qui s’applique intégralement. » Guillaume Foulon
Acteur majeur de la formation professionnelle depuis 1963, l’Afpar (Assistance à la formation professionnelle des adultes à la Réunion) a évolué du statut associatif à celui de société publique locale (SPL). Son actionnariat élargi laisse apparaître de nouveaux enjeux en termes de développement local.

L’évolution vers le statut de SPL, opérée en 2015,était nécessaire à plusieurs titres : être en conformité par rapport aux règles européennes et françaises, garantir notre activité et nos emplois et réaffirmer notre position de bras armé de la Région en matière de formation professionnelle », résume Éric Fontaine,directeur général de la SPL Afpar, qui compte cinq centres répartis entre Saint-Denis, Saint-Paul, Saint-Pierre et Saint-André. Elle a formé, sur l’année 2016, 2 666 stagiaires à travers 87 formations dont 58 titres professionnels du niveau V au niveau III. 
Pour l’organisme de formation le plus important de l’île avec 196 salariés et un budget de 15 millions d’euros, le statut de SPL lui permet d’avoir une commande et une souplesse dans la réalisation de ses missions en dupliquant le savoir-faire de l’AFPA national – devenu Epic - au niveau local. La Région reste l’actionnaire majoritaire à 95 %avec des formations déployées dans les secteurs prioritaires (hôtellerie-restauration, tourisme, technologies de l'information et de la communication, bâtiment et travaux publics, tertiaire et services, croissance verte, commerce et distribution…) Cela en conformité avec le Contrat de plan régional de développement de la formation et de l’orientation professionnelle (CPRDFOP), le document cadre et stratégique de développement de la formation professionnelle dans l’île. 

DES ACTIONS TERRITORIALES

La Région a été rejointe dans l’actionnariat par le Conseil départemental, la Ville de Saint-Paul et la Communauté intercommunale des villes solidaires (Civis). « Cela nous conduit à nous repositionner en matière d’offres de services sur le champ du développement local, d’accompagnement des territoires avec, par exemple, des actions spécifiques en matière d’insertion », détaille Éric Fontaine. 
Ainsi, parmi les projets à venir, le public bénéficiaire du RSA (qui relève du Département) va être intégré dans un parcours de formation. Mille personnes par an, sur deux ans, vont pouvoir suivre des mini-ateliers pour se remobiliser (savoir-être, numérique, savoirs de base et compétences clés, projet professionnel, etc.) avant d’intégrer une formation. À ce jour, l’Afpar reçoit 600 candidats bénéficiaires du RSA par an, mais seuls 200 parviennent à intégrer une formation (les savoirs fondamentaux doivent être intégrés, c'est-à-dire lire écrire et compter).

COUP DE CŒUR DU JURY AU TROPHÉE DES EPL

Lors du congrès des EPL qui s’est tenu en octobre dernier, la SPL a reçu le prix Coup de cœur du jury pour son engagement dans la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et notamment son action de formation des co-aidants en milieu carcéral. « Grâce à une convention avec le Service pénitentiaire d’insertion et de probation, nous avons mis en place, depuis 2013, une formation auprès des détenus en milieu ouvert du centre de détention du Port pour qu’ils puissent aider d’autres détenus fragilisés. Trente personnes ont ainsi été formées, à raison d’une dizaine par an, et cela leur ouvre des perspectives pour après la prison », se félicite le directeur de l’Afpar. Un prix qui a mis en lumière cette action inédite mais aussi l’implication plus large de l’entreprise en faveur de la RSE avec la sensibilisation des stagiaires autour de sujets sociétaux prégnants à La Réunion comme la sécurité routière, le diabète, les violences faites aux femmes et l’alcoolisme fœtal. 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

L’AFPAR, le bras armé de la région en formation professionnelle

L’évolution vers le statut de SPL, opérée en 2015,était nécessaire à plusieurs titres : être en conformité par rapport aux règles européennes et françaises, garantir notre activité et nos emplois et réaffirmer notre position de bras armé de la Région en matière de formation professionnelle », résume Éric Fontaine,directeur général de la SPL Afpar, qui compte cinq centres ré...