Happy Few

Réunion

L’Akoya sur le podium de l’hôtellerie de luxe

1 juil 2018 | PAR Ignace de Witte | N°331
La piscine à débordement offre une vue sur le lagon de Trou d’Eau. DR
Face au bleu du lagon, ce 5-étoiles appartenant à la Financière Janar (holding familiale de Joël et Anny Narayanin) s’est hissé en moins de trois ans d’activité sur le podium des établissements les plus luxueux de La Réunion. Non sans mal.

L’Akoya, c’est avant tout un emplacement exceptionnel de 30 000 mètres carrés sur la côte ouest de l’île (la plus ensoleillée), à quelques pas du lagon. Si vous avez de la chance, depuis la terrasse de l’hôtel, vous pourrez peut-être apercevoir au loin des baleines et leurs baleineaux (plus facilement quand même avec des jumelles).
Ensuite, ce très bel hôtel 5-étoiles a été conçu et construit en réduisant au maximum son impact sur l’environnement. Joël et Anny Narayanin ont voyagé à travers le monde, séjourné dans les plus beaux hôtels, ce qui leur a donné plein d’idées pour leur projet, mais les voyages leur ont aussi fait prendre conscience de la beauté de la nature et donné l’envie de la préserver. Lancé en octobre 1997 avec l’acquisition du terrain, l’hôtel a ouvert ses portes en octobre 2015 : 18 ans pour mûrir le projet !
Cela va du choix des matériaux à la plantation d’espèces endémiques, en passant par la récupération de l’eau de pluie, la production d’énergie solaire, etc. Sans oublier un management sensibilisé au développement durable. Cette démarche a été saluée par le label Green Globe Certified qui lui a été décerné en juillet 2017. L’Akoya est le premier établissement de l’île a avoir obtenu cette prestigieuse certification américaine, qui est basée sur 350 critères, et qui fait l’objet d’un contrôle tous les deux ans.
Enfin, c’est un hôtel qui séduit les « people », toujours avides de nouveauté. Pour rappel, Paris Hilton (héritière de la chaîne d’hôtels du même nom) et DJette à ses heures, est venu mixer à l’Akoya en décembre 2016 : un événement qui a suscité par la suite beaucoup de commentaires, mais qui a incontestablement braqué un instant les projecteurs de la planète people sur l’île.


Ces suites portent le nom de Perles d’Akoya. En référence aux perles de culture d’eau de mer qui sont cultivées dans une espèce d’huître provenant principalement du Japon et de Chine. On les appelle aussi les larmes des Dieux.  DR
 

Jet et Jaguar

Selon les derniers chiffres, Paris Hilton, c’est 18,1 millions de followers sur Twitter, 8,9 millions sur Instagram et 7,6 millions d’internautes qui « likent » sa page Facebook ! Paris Hilton accompagnait certaines photos personnelles prises à l’Akoya du hashtag « paradise » (#paradise).
Cela n’a peut-être aucun lien, mais quelques mois après, lorsqu’un jet privé avec à son bord des milliardaires chinois a atterri (presque discrètement) à La Réunion, c’est à l’hôtel Akoya qu’ils ont séjourné. De même, lors de leur visite à La Réunion, l’équipe de journalistes de la chaîne NTV (télévision russe) a été hébergée à l’Akoya.
Petit à petit, l’Akoya fait donc son nid. Sans oublier qu’il existe peu d’établissements à La Réunion qui disposent de berlines Jaguar pour venir vous chercher à l’aéroport !


L’Akoya est le premier établissement de La Réunion a avoir obtenu la certification américaine Green Globe, qui est basée sur 350 critères et fait l’objet d’un contrôle tous les deux ans.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

L’Akoya sur le podium de l’hôtellerie de luxe

L’Akoya, c’est avant tout un emplacement exceptionnel de 30 000 mètres carrés sur la côte ouest de l’île (la plus ensoleillée), à quelques pas du lagon. Si vous avez de la chance, depuis la terrasse de l’hôtel, vous pourrez peut-être apercevoir au loin des baleines et leurs baleineaux (plus facilement quand même avec des jumelles). Ensuite, ce très bel hôtel 5-étoiles a été ...