Performance

Madagascar

L’Américain Symbion Power va lancer sept nouvelles centrales électriques

Paul Hinks, Pdg de Symbion Power et Hery Rajaonarimampianina, président de la République de Madagascar. En arrière-plan, Zouzar Bouka, Pdg de ViMa, partenaire du groupe américain dans son implantation dans la Grande île. - DR
En partenariat avec le groupe malgache ViMa, cette implantation va faire appel à différentes sources d’énergie : la biomasse, le solaire et le fioul lourd local. Une bonne affaire pour Madagascar Oil.

Après une courte visite de prospection au mois de mai, Symbion Power a décidé de s’implanter dans la Grande île. Paul Hinks, Pdg de la société américaine a en effet signé un protocole d’accord avec le président de la République, Hery Rajaonarimampianina. Cet accord prévoit la construction de sept nouvelles centrales électriques sur une période de trois ans et offrira, à terme, une capacité totale de 180 mégawatts (Mw). L’objectif est d’offrir des solutions d’énergie électrique plus efficaces et plus rentables pour contribuer à la croissance économique du pays.
« Ce projet fera économiser au gouvernement des centaines de millions de dollars et lui permettra d’affecter ces économies à d’autres postes budgétaires », souligne Paul Hinks. Sans avancer le montant des investissements, ce dernier a expliqué que les projets fourniront un accès égal à l’énergie dans toute l’île. Toutes les centrales électriques proposées seront érigées en dehors de la capitale, à Diego Suarez, Majunga, Tamatave, dans les îles de Nosy Be et Sainte-Marie et sur divers sites stratégiques de la côte est. La plus importante production de Symbion Power sera cependant basée à Tsimiroro, dans l’ouest du pays. La société y construira une grande centrale fonctionnant au fioul lourd d’une capacité de 116 Mw. Une nouvelle ligne à haute tension reliant Tsimiroro à Tananarive sera ainsi créée et fournira des millions de nouveaux consommateurs en électricité. L’approvisionnement en intrant sera assuré par Madagascar Oil, l’exploitant de sites d’extraction du combustible dans la localité. Les prévisions font d’ailleurs état d’une commande de 3 000 à 4 000 barils par jour, soit près de 40% de l’objectif affiché par la compagnie pétrolière pour sa première phase de production. Madagascar Oil figure ainsi parmi les grands bénéficiaires privés du projet. Les analystes de la bourse londonienne prévoient d’ailleurs une hausse imminente du cours de l’action de la compagnie, atteignant à terme plus de 280% de sa valeur actuelle.
Le choix de s’implanter dans la Grande île s’inscrit dans le cadre de l’initiative du gouvernement américain « Power Africa » à laquelle Symbion Power est associé. « Ces nouveaux investissements font partie intégrante de notre engagement vis-à-vis du président Obama et du gouvernement américain pour augmenter l’accès à l’énergie en Afrique, explique Paul Hinks. Chez Symbion, nous nous concentrons sur les sources de combustible locales et c’est exactement ce que nous allons faire ici. » Afin de mener à bien ces projets d’envergure, Symbion Power s’associe avec Vision Madagascar (ViMa), le groupe de Zouzar Bouka, et un joint-venture devrait voir le jour sous le nom de Symbion Madagascar. Dans cette optique, la société américaine va former le personnel de ViMa, mais aussi d’autres ressources humaines locales.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

L’Américain Symbion Power va lancer sept nouvelles centrales électriques

Après une courte visite de prospection au mois de mai, Symbion Power a décidé de s’implanter dans la Grande île. Paul Hinks, Pdg de la société américaine a en effet signé un protocole d’accord avec le président de la République, Hery Rajaonarimampianina. Cet accord prévoit la construction de sept nouvelles centrales électriques sur une période de trois ans et offrira, à terme, un...