Happy Few

Maurice

Lancement de la seconde édition de Goût de France/Good France

2 mar 2016 | PAR La rédaction
À Maurice, dix chefs de Maurice et Rodrigues ont décidé cette année de relever ce défi, valorisant leur savoir-faire et leur excellence. - DR
Fort du succès de sa première édition, l'opération Goût de France/ Good France aura de nouveau lieu le 21 mars prochain. Plus de 1500 chefs sur 5 continents rendront une nouvelle fois hommage à l’excellence de la cuisine française et à ses valeurs de partage autour d’un menu dédié : des recettes inspirées du savoir-faire français. À Maurice, 10 Chefs restaurateurs ont décidé de participer cette année à cette belle opération, de Port-Louis à Flic-en-Flac en passant par Port-Mathurin.

« La gastronomie représente et représentera toujours une part essentielle du patrimoine de la France. Avec l’inscription par l’UNESCO en 2010 du repas gastronomique des Français au patrimoine culturel immatériel de l’humanité, elle obtient ses lettres de noblesse et une distinction internationalement reconnue ».
« La gastronomie représente et représentera toujours une part essentielle du patrimoine de la France. Avec l’inscription par l’UNESCO en 2010 du repas gastronomique des Français au patrimoine culturel immatériel de l’humanité, elle obtient ses lettres de noblesse et une distinction internationalement reconnue ». - Ambassade de France à Maurice
 
Voilà comment Laurent Garnier, ambassadeur de France à Maurice, a lancé la seconde édition de Goût de France/Good France qui se tiendra le 21 mars prochain. Cette opération, créée pour la première fois l’an dernier à l’initiative du célèbre Chef Alain Ducasse et du ministère français des Affaires étrangères et du Développement international vise à célébrer partout dans le monde la gastronomie hexagonale en proposant à 1 500 restaurants, répartis sur cinq continents, de servir un menu « à la française », spécialement conçu pour l’occasion, mettant l’accent sur la qualité et la diversité des produits.
À Maurice, dix chefs de Maurice et Rodrigues ont décidé cette année de relever ce défi, valorisant leur savoir-faire et leur excellence. Rappelant les liens étroits et les nombreuses influences qui existent dans le domaine de la gastronomie entre les deux pays, « invitant au dialogue entre Art de vivre à la française et créativité et terroir mauriciens. »
Les restaurants participants sont invités à concevoir leur menu selon le séquençage suivant: apéritif et canapés, entrée, plat(s), fromages, dessert(s), accompagnés de vins et champagnes français. Chaque recette  sera le  témoin d’une cuisine utilisant moins de gras, de sucre et de sel, précautionneuse du « bien manger » et de l’environnement. 
Les 10 chefs candidats à l’opération, choisis par le comité international de chefs, sont :
  • Emeric BLONDEL du restaurant Aux deux Frères (Port-Mathurin), 
  • Vincent RODIER au Beach Rouge (Belle Mare),
  • Nizam PEEROO de La Brasserie Chic (Port-Louis), 
  • Ravi KANHYE du Château Bel Ombre (Bel Ombre),
  • Rakesh MANORUTH du Château Mon Désir (Balaclava), 
  • Jacqueline DALAIS de La Clef des Champs (Floréal),
  • Vassoo MOOTOOSAMY du Courtyard Restaurant (Port-Louis), 
  • Alexis VOISIN du Deer Hunter (Belle Mare),
  • Dominique OUDIN de l’Imperial Beach Restaurant (Flic-en-Flac) et 
  • Pramod GOBIN au Pescatore (Trou-aux-Biches).
Le prix proposé est à la discrétion du restaurant et chacun s’engagera à reverser 5 % des ventes à une ONG locale œuvrant au respect de la santé et de l’environnement.
L’ensemble des restaurants participants est présenté sur le site www.goodfrance.com.  

 
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Lancement de la seconde édition de Goût de France/Good France

 « La gastronomie représente et représentera toujours une part essentielle du patrimoine de la France. Avec l’inscription par l’UNESCO en 2010 du repas gastronomique des Français au patrimoine culturel immatériel de l’humanité, elle obtient ses lettres de noblesse et une distinction internationalement reconnue ». - Ambassade de France à Maurice   Voilà comment Laurent G...