Lancement du métro léger - Performance - Ecoaustral.com

Performance

Maurice

Lancement du métro léger

12 mar 2017 | PAR La rédaction
Légende : De gauche à droite : Nando Bodha - ministre des Infrastructures publiques ; le Haut commissaire indien à Maurice, Abhay Thakur; Anerood Jugnauth - ministre Mentor, ministre de la Défense et de Rodrigues ; Ivan Collendavelloo - Deputy Prime minister, ministre de l'Énergie et des services publics et Pravind Jugnauth - Premier ministre, ministre de l'Intérieur, des Communications extérieures et du développement national, des Finances et du Développement économique. - DA
Longtemps annoncé, les travaux du métro léger ont été lancés par le nouveau Premier ministre mauricien, Pravin Jugnauth. L'objectif est à la fois de résoudre le problème de congestion routière et de faire de ce moyen de transport un des symboles des nouvelles ambitions de l'île.


« Maurice entame un nouveau chapitre dans son histoire, il s’agit d’une nouvelle ère de notre développement. Grâce au projet Metro Express, nous changeons la façon de faire les choses et nous changeons les choses que nous allons faire ; nous apportons une transformation et une modernisation dans le système du transport public et dans le pays ». C’est la voix pleine d’émotion que le nouveau Premier ministre mauricien, Pravind Jugnauth, a dévoilé la plaque lançant les travaux du métro léger à l’île. Ce métro Express, qui compte 19 stations au total, va relier sur 26 kilomètres la ville de Curepipe à Port-Louis. 
Il s’agit d’un des plus ambitieux projets d’infrastructure économique et routière qu’a connu Maurice. Les coûts des travaux est estimé à 17 milliards de roupies (450 millions d'euros) dont une grande partie est assurée par une ligne de crédit du gouvernement indien. D’ailleurs les travaux, qui démarreront mi-mars, seront effectués sous la supervision de la firme indienne Brights Ltd. Quant à la conception et le design de ce projet, ils ont été finalisés par la Singapore Corporation Entreprise. Les travaux généreront 7000 emplois directs a précisé le chef du gouvernement mauricien.
Soulignant l’importance stratégique de ce projet, le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha Bodha, a expliqué  le coût estimé de la congestion routière est aujourd’hui de 4 milliards de roupies (105 millions d'euros), montant qui devrait monter à 10 milliards de roupies  (263 millions d'euros) en 2020. 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Lancement du métro léger

« Maurice entame un nouveau chapitre dans son histoire, il s’agit d’une nouvelle ère de notre développement. Grâce au projet Metro Express, nous changeons la façon de faire les choses et nous changeons les choses que nous allons faire ; nous apportons une transformation et une modernisation dans le système du transport public et dans le pays ». C’est la voix pleine d’émotion que...