ID

Réunion

L’Association pour l’emploi des cadres s’intéresse enfin à La Réunion

15 nov 2021 | PAR La rédaction | N°363
De g. à droite, Murielle Boucher, consultante relations entreprises à l’antenne réunionnaise de l’Apec et Indira Camalon, consultante développement professionnel, Philippe Loiseau, responsable de l’association pour les Antilles, la Guyane et La Réunion, et David Duquesne, responsable de l’antenne réunionnaise. Photo : Guillaume Foulon

Alors qu’elle est présente aux Antilles depuis quatre ans, l’Association pour l’emploi des cadres (Apec) ne s’est implantée à La Réunion qu’en janvier 2020. À l’occasion du déplacement fin septembre dans l’île de Philippe Loiseau qui, basé en Guadeloupe, est responsable des Antilles, de la Guyane et de La Réunion, elle a signé des convention de partenariat avec l’Université et Pôle emploi. L’Apec est une association financée par les cotisations des cadres (0,024 %) et des entreprises (0,036 %) du secteur privé, limitées à quatre fois le plafond de la Sécurité sociale. Dotée d’un mandat de service public, qui vient d’être renouvelé, sa mission est de fournir des services et des conseils aux cadres et aux jeunes diplômés de l’enseignement supérieur afin de favoriser leur employabilité. 
La visite de Philippe Loiseau a été l’occasion de présenter une étude de l’Apec intitulée Profil économique, conjoncture et emploi cadre à La Réunion. À vrai dire, cette étude se contente surtout de dresser un état des lieux, d’autant qu’elle ne s’est pas penchée sur les rémunérations. Elle recense 14 400 salariés du secteur privé ayant un statut de cadre à La Réunion et indique que 21 % des établissements réunionnais emploient au moins un cadre. Ce qui ne signifie pas 21 % des entreprises puisque de grosses entreprises peuvent disposer d’une multitude d’établissements. Il serait intéressant de savoir combien d’entreprises emploient au moins un cadre. Un nombre sans doute très faible, sachant que le tissu économique est dominé par les très petites entreprises et  que la majorité des entreprises n’emploient aucun salarié. 
On peut penser aussi que de nombreux salariés effectuent des missions de cadre, qui impliquent un certain niveau d’autonomie et une prise de responsabilité, sans disposer pour autant du statut de cadre. Sans doute pour des questions de rémunération et de cotisations sociales. L’effet de seuil par rapport aux exonérations de charges sociales patronales freine considérablement le développement d’un encadrement intermédiaire. On constate enfin l’externalisation de certaines fonctions, comme par exemple la gestion des ressources humaines, le marketing et le community management. Mais l’étude de l’Apec ne s’est pas intéressée à ces questions. Elle confirme en tout cas que les actifs de La Réunion sont de plus en plus diplômés.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

L’Association pour l’emploi des cadres s’intéresse enfin à La Réunion

Alors qu’elle est présente aux Antilles depuis quatre ans, l’Association pour l’emploi des cadres (Apec) ne s’est implantée à La Réunion qu’en janvier 2020. À l’occasion du déplacement fin septembre dans l’île de Philippe Loiseau qui, basé en Guadeloupe, est responsable des Antilles, de la Guyane et de La Réunion, elle a signé des convention de partenariat avec ...