Performance

Océan Indien

Le 11e FED décaisse 150 millions d’euros

21 juin 2015 | PAR La rédaction
Jean-Claude de l’Estrac, le secrétaire général de la COI peut se réjouir : son organisation et ses pays membres bénéficient, pour ces cinq prochaines années, d'un financement global de 150 millions sous le 11e Fonds européen de développement. - Davidsen Arnachellum
Le 11e Fonds européen de développement a décaissé, pour ces cinq prochaines années, pour la COI et ses pays membres un financement global de 150 millions d’euros. Au total, l’Afrique orientale, australe et l’océan Indien dispose d’une enveloppe de 1,33 milliard d’euros.

Sous le 11e Fonds européen de développement qui couvre la période 2015-2020, la région de l’Afrique orientale, australe et de l’océan Indien dispose d’une enveloppe globale de 1,33 milliard d’euros. C’est un doublement de l’aide européenne par rapport au 10e FED.
La Commission de l’océan Indien (COI) et ses pays membres disposent d’un financement global de quelque 150 millions d’euros pour les cinq prochaines années.

Le Programme indicatif régional tient compte des priorités de la région et notamment des chantiers prioritaires de la COI sur la connectivité :

  • Sur le plan numérique, la COI prévoit de soumettre un programme d’infrastructure qui permettra de mieux connecter ses pays membres aux services de larges bandes passantes, le très haut débit. Ce programme traitera aussi d’éléments « soft » : bonne gouvernance numérique, cyber-sécurité, concurrence et mise en place de la plateforme Indocéane.tv.
  • Sur le plan maritime, il s’agira de mettre en place un corridor maritime au sein de la grande région de l’Afrique orientale, australe et de l’océan Indien. L’objectif est de faciliter le commerce et d’éviter la marginalisation progressive de nos pays sur la carte mondiale du transport maritime.
  • Et enfin, sur l’aérien, l’Union européenne continue à appuyer la COI. 

La COI gérera une enveloppe spécifique de 50 millions d’euros qui permettra, entre autres, de mettre en œuvre deux grands projets pour un montant de 34 millions d’euros :

  • le premier sur la sécurité alimentaire, d’un montant de 18 millions d'euros. À cet égard, la COI prévoit la mise en place d’une unité de coordination des projets de sécurité alimentaire et nutritionnelle à Madagascar compte tenu du large éventail d’acteurs et de projets ;
  • le second traite de la gestion des risques de catastrophes naturelles pour un montant de 16 millions d'euros. C’est une thématique essentielle pour la résilience de nos îles et de nos économies. Les gouvernements des pays membres de la COI sont particulièrement sensibles à cet enjeu.

La COI gérera une enveloppe spécifique de 18 millions d’euros sur la sécurité alimentaire. L’organisation régionale prévoit la mise en place d’une unité de coordination des projets de sécurité alimentaire et nutritionnelle à Madagascar compte tenu du large éventail d’acteurs et de projets. - Stocklib © Borges Samuel

La COI gérera une enveloppe spécifique de 18 millions d’euros sur la sécurité alimentaire. L’organisation régionale prévoit la mise en place d’une unité de coordination des projets de sécurité alimentaire et nutritionnelle à Madagascar compte tenu du large éventail d’acteurs et de projets. - Stocklib © Borges Samuel

Le Programme indicatif régional met l’accent sur les infrastructures. Elles constituent un levier du développement. Pour l’Indianocéanie, il est prévu que le 11e FED co-finance des projets nationaux qui ont une dimension régionale :

  • l’extension des ports des Comores, de Maurice et des Seychelles ;
  • l’agrandissement de la zone de fret aérien à Plaisance (Maurice) ; et
  • la construction de routes à Madagascar pour désenclaver des zones agricoles.

À cela s’ajoutent des programmes en matière de paix et de sécurité, de pêche, de migration, de biodiversité et de sécurité maritime.

Le Fonds européen de développement (FED)
Il s'agit du principal instrument d’aide de l’UE en faveur de la coopération au développement avec les États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (pays ACP) et il est financé par les contributions des États membres de l’UE.Les programmes indicatifs régionaux représentent une étape importante dans la programmation de l’aide européenne au titre du FED et complètent les programmes indicatifs nationaux conclus avec les gouvernements nationaux des États ACP. Les préparatifs sont menés en étroite coopération avec les organisations régionales de manière à ce que les programmes soutiennent leurs priorités lorsque l’UE apporte une valeur ajoutée.
Le Programme indicatif régional, qu’est-ce que c’est ?

C’est un document qui fixe les axes et orientations des projets et programmes qui seront financés par le Fonds européen de développement.



 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Océan Indien

Le 11e FED décaisse 150 millions d’euros

Sous le 11e Fonds européen de développement qui couvre la période 2015-2020, la région de l’Afrique orientale, australe et de l’océan Indien dispose d’une enveloppe globale de 1,33 milliard d’euros. C’est un doublement de l’aide européenne par rapport au 10e FED. La Commission de l’océan Indien (COI) et ses pays membres disposent d’un financement global de quelque 150 milli...