ID

Monde

Le « Café Gourmand de Sens » en entreprise

29 sep 2014 | PAR Olivier Malabiau | N°288
« Une personne bien dans sa peau sera bien dans son poste et, par conséquent, elle sera plus engagée et donc plus impliquée dans la performance de l’entreprise. » - Stocklib
Une occasion de permettre à ses collaborateurs de prendre la parole autour d’un thème donné. Ce levier de motivation leur permettra de mieux appréhender le sens donné à leur travail.

Devant la volonté de plus en plus affichée de mieux motiver les salariés sur le sens donné à leur travail, instaurer des occasions de partage et d’échanges devient incontournable au sein des organisations. En effet, une insatisfaction professionnelle des salariés, croissante face aux décisions de réduction drastique des coûts, peut entraîner des frustrations, du non-sens et peser sur leur qualité de vie au travail et sur leur performance. Les employeurs ont donc tout intérêt à impliquer leurs collaborateurs dans leur quête de sens professionnel, sur la performance économique de l’entreprise, mais aussi sur la performance sociale afin de rechercher et de mettre au point de nouveaux leviers de motivation.

SENS DU TRAVAIL, BIEN-ÊTRE ET PERFORMANCE

Comme l’ont montré nombre de chercheurs en psychologie positive, un travail qui fait sens contribue au bien-être et diminue toutes sortes de maladies, dont les risques de maladies cardiovasculaires et les dépressions. Il a été montré scientifiquement qu’un travail qui a du sens contribue au bien-être et, plus largement, à la performance des salariés du fait qu’ils ont davantage envie de s’investir dans leur poste avec leurs collègues et managers. Une personne bien dans sa peau sera bien dans son poste et, par conséquent, elle sera plus engagée et donc plus impliquée dans la performance de l’entreprise.

COMMENT OPÉRER POUR QUE LES SALARIÉS RETROUVENT PAR EUX-MÊMES LE SENS DE LEUR TRAVAIL ?

Déjà, il serait opportun de mieux définir la notion de « sens du travail ». Il existe quelques paramètres qui influencent directement et positivement le travail en lui donnant du sens. Il s’agit, entre autres, de la rectitude morale du travail, d’une charge de travail équilibrée, du plaisir à faire son travail, de la possibilité de développer ses compétences, de se sentir valorisé dans son travail et de travailler dans un milieu stimulant.

UN CAFÉ GOURMAND DE SENS ET SANS DIRIGISME

Un des leviers qui peut contribuer à mieux dégager le sens de son travail consiste à participer à des « Cafés Gourmands de Sens ». En leur permettant d’identifier par eux-mêmes et pour eux-mêmes ce qui fait sens et non-sens au quotidien dans leur univers professionnel, les salariés peuvent trouver les ressorts de leur engagement et la voie de leur bien-être.
Ce concept demeure un espace de communication dont parole et  réflexion restent dirigées mais non-directives. Cet espace s’anime généralement avec un consultant spécialisé dans l’écoute active ou le « counselling », voire avec un psychologue du travail intervenant généralement dans la prévention des risques professionnels, tous déontologiquement indépendants et soumis au secret professionnel.
Le « Café Gourmand de Sens », accessible en toute liberté, offre une pause aux salariés, durant l’intervalle du déjeuner, pour favoriser leur prise de recul et de hauteur vis-à-vis de leur vie professionnelle. Ils effectuent, par discussions successives et collectives, le diagnostic de leur rapport au travail. Ils reconstruisent par un processus maïeutique, c'est-à-dire la méthode socratique qui consiste à faire éclore les grandes pensées, le sens de leur travail et lèvent les non-sens auxquels ils se heurtent.

LE PRÉLUDE À UN ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL

Les participants peuvent, s’ils le souhaitent, compléter leur travail de réflexion et de reconstruction par un accompagnement individualisé, sous la forme d’un coaching centré sur la question du sens. C’est ainsi que le collaborateur pourra intervenir auprès de son manager pour déclencher un exercice de coaching « Bien-être dans sa peau et sur son poste de travail » ou un coaching personnalisé dont la durée s’adaptera à la problématique de l’individu.

LA RESPONSABILISATION DES EMPLOYEURS EN MATIÈRE DE SANTÉ MORALE ET PHYSIQUE DES SALARIÉS

Les actions de prévention secondaire (« Café Gourmand de Sens ») et tertiaire (accompagnements individualisés) font l’objet de rapports de synthèse auprès de l’équipe de direction et leur anonymat peut être rompu, dans certains cas, en accord avec le salarié. Elles permettent ainsi à l’employeur d’assurer ses obligations de moyens et de résultats en matière de santé au travail selon les exigences légales en vigueur. En outre, elles lui permettent d’exercer sa responsabilité sociale auprès de ses parties prenantes internes (salariés) comme externes (institutions, société).
Alors, à quand votre premier « Café Gourmand de Sens » ?
 

  • Olivier Malabiau

    Ce consultant indépendant basé dans l’océan Indien est détenteur d'une maîtrise de sciences de gestion, mais s’est spécialisé dans la formation et la gestion des ressources humaines. Une expérience de vingt-cinq ans dans ce domaine, menée chez Casino, Mac Donald's, Carrefour, le groupe bancaire BPCE et le groupe malgache Siproma, l'ont conduit à croire fermement que la motivation des salariés et leur développement personnel demeurent des paramètres déterminants pour l'expansion économique des entreprises.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Monde

Le « Café Gourmand de Sens » en entreprise

Devant la volonté de plus en plus affichée de mieux motiver les salariés sur le sens donné à leur travail, instaurer des occasions de partage et d’échanges devient incontournable au sein des organisations. En effet, une insatisfaction professionnelle des salariés, croissante face aux décisions de réduction drastique des coûts, peut entraîner des frustrations, du non-sens et peser sur ...