ID

Madagascar

Le Chinois CHEC à la rescousse du sommet de la Francophonie

1 juil 2016 | PAR La rédaction | N°310
CHEC doit aussi réaliser la base aéronavale d’Ivato, un projet à 10 millions d’euros. CHEC

Implantée depuis moins d’un an à Madagascar, la China Harbour Engineering Company (CHEC) a déjà raflé deux marchés importants. Elle s’est vu confier en effet la construction de la nouvelle route de 11 kilomètres reliant la capitale à l’aéroport international d’Ivato pour 43 millions d’euros. Les travaux ont déjà commencé et devraient s’achever d’ici fin octobre car la route est prévue pour le sommet de la Francophonie. Pour réaliser cette infrastructure, CHEC a fait appel à 104 ingénieurs et techniciens chinois, ainsi qu’à 750 employés. Elle a également alloué 8,9 millions d’euros à l’achat de matériels et d’équipements neufs provenant directement de Chine. Selon les responsables de l’entreprise, cette importation était nécessaire en raison des contraintes d’agrément et de conformité spécifiées dans le projet. Celui-ci est sous contrôle de l’Office national de l’Environnement et de la société indépendante Louis Berger International. CHEC doit également réaliser un projet de 10 millions d’euros portant sur l’édification de la base aéronavale d’Ivato. Les travaux, qui dureront sept mois, concernent la construction de bureaux et de dortoirs. Avec ces deux projets, la CHEC assoit ainsi un peu plus la présence à l’international de sa maison mère, la China Communications Construction Company Ltd (CCCC). Classée parmi les 500 premières entreprises internationales, la CCCC entreprend, aux quatre coins du globe, des projets en cours de réalisation d’une valeur de plus de 14 milliards d’euros. Dans cette optique, elle a créé un réseau de 70 bureaux et succursales répartis dans plus de 80 pays et régions.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Le Chinois CHEC à la rescousse du sommet de la Francophonie

Implantée depuis moins d’un an à Madagascar, la China Harbour Engineering Company (CHEC) a déjà raflé deux marchés importants. Elle s’est vu confier en effet la construction de la nouvelle route de 11 kilomètres reliant la capitale à l’aéroport international d’Ivato pour 43 millions d’euros. Les travaux ont déjà commencé et devraient s’achever d’ici fin octobre car la rou...