Edito

France

LE CHOIX DU CHÔMAGE

3 avr 2016 | PAR Loïk de Guébriant

Depuis quelques semaines, on revit les contestations politiques et maintenant étudiantes contre une évolution du code du travail vers plus de libéralisme. Depuis des années, la France a fait le choix du chômage : on protège les bienheureux détenteurs d’un CDI (Contrat de travail à durée indéterminée) et on indemnise très confortablement le chômage. Résultat ? Les entreprises fonctionnent à coup de CDD (Contrats à durée déterminée) et d’intérim pour éviter d’avoir une masse salariale inamovible et ingérable en cas de baisse de chiffre d’affaires. À tout cela s’ajoutent des complexités administratives démentielles, contenues dans un code du travail devenu au fil des ans énorme et inapplicable. Pire, établir une fiche de paie est tellement compliqué qu’on sous-traite le plus souvent à des cabinets comptables cette activité. Cela n’empêche pas d’ailleurs de se faire rattraper parfois par l’Urssaf ou l’inspection du travail sur telle ou telle exonération de charge car même les spécialistes se trompent, il est très facile de commettre des erreurs de bonne foi !
Ce qui est triste et curieux, c’est que dès qu’on tente une ouverture, c’est le tollé. La Loi El Khomri version initiale allait vraiment dans le bon sens. Certes, elle créait de nouvelles précarités, mais les CDD et l’intérim n’en sont ils pas ? Avec le système actuel, on a tous les défauts : la précarité et le chômage… et les déficits de l’État. Alors, pourquoi ne pas tenter ce que font ceux qui réussissent à diminuer réellement le chômage ? Pourquoi ne pas donner priorité au travail ? Pourquoi décrire celui-ci comme une punition et les patrons comme d’affreux buveurs de sang qui ne voudraient que licencier leurs salariés pour rémunérer mieux leurs actionnaires ?
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

France

LE CHOIX DU CHÔMAGE

Depuis quelques semaines, on revit les contestations politiques et maintenant étudiantes contre une évolution du code du travail vers plus de libéralisme. Depuis des années, la France a fait le choix du chômage : on protège les bienheureux détenteurs d’un CDI (Contrat de travail à durée indéterminée) et on indemnise très confortablement le chômage. Résultat ? Les entreprises fonc...