Performance

Réunion

Le Club de l’immobilier stimule la créativité avec son Business Game

1 juil 2019 | PAR La rédaction | N°341
Avec trois équipes de six personnes, c’est un total de 18 étudiants qui ont participé à ce concours de projets architecturaux et/ou d’aménagement. Photo : Guillaume Foulon
Pendant deux mois, trois équipes de six élèves, de l’école d’architecture de La Réunion, de l’école d’ingénieurs (ESIROI) et du BTS immobilier du lycée Saint-Exupéry, ont planché sur le développement du quartier Cœur de Ville (commune de La Possession).

Les 18 étudiants engagés dans cette première édition du Business Game ont présenté le 14 juin, à Saint-Denis, leur projet devant un jury de professionnels et d’acteurs de l’économie. La présentation des trois projets s’est faite dans une salle de la Cité des Arts, sous le feu des projecteurs et avec l’aide de supports audiovisuels. Et la première impression a fort bien été traduite par un membre du jury : « En un mot : waow ! » Comme l’explique Vincent Le Baliner, dirigeant d’Inovista et vice-président du Club de l’Immobilier, qui faisait office de maître de cérémonie pour l’occasion : « Le niveau des trois projets était vraiment très élevé et le jury a eu beaucoup de mal à les départager. » 
Au bout d’un long délibéré, c’est finalement l’équipe n°3 qui l’emporte (Emmanuelle Bremma, Lauriane Grondin, Shafick Pheerunggee, Zoiaina Rajaonarivelo, Franck Sum-Cuk-Lan et Chris Vilet) avec le projet « Arboré Sens », dont l’audace architecturale consiste en d’immenses treilles ou résilles en bambou qui rejoignent les différents bâtiments pour former ainsi de vastes espaces ombragés. Mais ce qui a surtout épaté les membres du jury, c’est la pertinence, la cohérence et la prise en compte de vraiment toutes les dimensions, sociale, économique, écologique, etc. du projet. À tel point que Françoise Lambert, adjointe au maire de La Possession et vice-présidente du TCO, a indiqué que ce projet allait très certainement faire l’objet d’une évaluation approfondie par ses services, pour voir dans quelle mesure il ne peut pas être mis en œuvre, au moins partiellement. En effet, le concours, en Métropole, a déjà abouti à des réalisations, notamment à Marseille. Ce serait effectivement une belle consécration pour ces jeunes.
Les deux autres projets, « L’îlot tropical » et « Mail’art » étaient eux-aussi axés sur la qualité de vie et l’écologie, avec des bâtiments à énergie positive, la priorité donnée aux modes de déplacement doux (vélo et marche), sans oublier le cachet créole.

Un jury composé de douze membres
Les membres du jury étaient les suivants : Laurent Guerrier (président du Club de l’Immobilier océan Indien), Benoît Zimberger (directeur du développement à la Semader), Guillaume Hazet (architecte associé à L’Atelier Architectes), Pierre Rosier (architecte et directeur de l’École nationale supérieure d’architecture Montpellier/La Réunion - ENSAM), François Garde (directeur adjoint chargé de la recherche et de l’innovation à l’École supérieure d’ingénieurs Réunion océan Indien - ES-IROI), Stéphane Picot (professeur en BTS au lycée des Avirons), Françoise Lambert (adjointe au maire de la Possession, responsable de l’aménagement et vice-présidente du TCO), Yashine Ghanty (directeur général du groupe Ghanty), Jean-Marc Grazzini (directeur commercial et marketing chez Air Austral), Jacky Balmine (secrétaire général de la CGT BTP), Sébastien Dumesgnil (président du groupe Opale Alsei) et Catherine Morel (directrice du Conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement - CAUE).
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Le Club de l’immobilier stimule la créativité avec son Business Game

Les 18 étudiants engagés dans cette première édition du Business Game ont présenté le 14 juin, à Saint-Denis, leur projet devant un jury de professionnels et d’acteurs de l’économie. La présentation des trois projets s’est faite dans une salle de la Cité des Arts, sous le feu des projecteurs et avec l’aide de supports audiovisuels. Et la première impression a fort bien été tra...