Performance

Maurice

Le fonds Amethis devient actionnaire de Ciel Finance

19 mai 2015 | PAR La rédaction | N°296
Arnaud Dalais, président du groupe mauricien CIEL. Un groupe familial qui s'ouvre depuis 2014 à des investisseurs de gros calibre, en particulier français, pour mettre en oeuvre sa stratégie de développement international tournée vers l'Afrique. - DR
Après être entré à 33 % dans Velogic, filiale de Rogers, le fonds d’investissement entre à hauteur de 17,1 % dans la filiale du groupe CIEL. Le montant de l'opération n'a pas été dévoilé, mais ce n'est que la première phase d'un rapprochement qui devrait porter Amethis Finance à 24,9 % du capital.

La stratégie qui vise à positionner Maurice comme une plateforme tournée vers l’Afrique devient crédible et attire des investisseurs internationaux. C’est le cas d’Amethis Finance, le fonds créé par deux anciens de Proparco (bras armé de l’AFD) : Luc Rigouzzo en a été le directeur général de juin 2006 à décembre 2010 et Laurent Demey son directeur adjoint. Les deux anciens de Proparco ont d’abord créé Amethis Advisory en 2011 en partenariat avec la Compagnie Benjamin de Rothschild (CBR). Puis, en décembre 2012, c’est le lancement du fonds Amethis Finance au Luxembourg et une première levée de 134 millions d’euros. Aujourd’hui, ce « fonds d’investissement responsable dédié exclusivement à l’Afrique » est arrivé à un « closing final » de 530 millions de dollars. En effet, Amethis a su attirer pas moins de 55 investisseurs dont 90% sont des privés, basés en Europe et aux États-Unis.
Amethis Finance s’est intéressé à Maurice dès 2013 et a investi, début 2014, 400 millions de roupies (10 millions d’euros) pour acquérir 33 % de l’activité logistique du groupe Rogers. Un partenariat qui doit à permettre à l’entreprise mauricienne de mieux se déployer dans la région – où elle est déjà présente – et sur le continent africain.

UNE SYNERGIE POUR RÉALISER DE NOUVELLES ACQUISITIONS EN AFRIQUE

Dans un tout autre secteur, c’est le même intérêt pour le continent africain qui a conduit Amethis Finance à investir dans CIEL Finance - la filiale du groupe CIEL dédiées aux services bancaires et financiers - pour en être actionnaire à hauteur de 17,1 % le 26 février dernier. D’ici fin 2015, ce partenariat devrait se renforcer avec une montée à 24,9 % d’Amethis Finance, parallèlement au transfert vers CIEL Finance des actions que CIEL Limited détient dans BNI Madagascar. Le Mauricien est actionnaire majoritaire dans le consortium qui a racheté les 51 % que détenait le Crédit Agricole.
Actuellement, CIEL Finance détient 50 % de la banque mauricienne Bank One, 55,5 % d’IPRO Group (gestion d’actifs et de fonds communs de placement à  Maurice et au Botswana), 60,1 % de MITCO Group (services fiduciaires, administration de fonds et de sociétés à Maurice et aux Seychelles) et 50 % de Kibo Capital Partners (KCP - management de fonds de Private Equity), ainsi que des participations dans les deux fonds gérés par KCP.
Cette coopération vise à développer des synergies entre les deux groupes et à optimiser leur développement dans les services bancaires et financiers en Afrique subsaharienne et dans l’océan Indien. Au-delà de leur portefeuille actuel d’activités, CIEL Finance et Amethis Finance (actuellement actionnaire minoritaire de Fidelity Bank au Ghana et de Chase Bank au Kenya), partagent la même volonté d’étendre leur empreinte dans le secteur des services financiers en Afrique subsaharienne et dans l’océan  Indien, via de nouvelles acquisitions ou par croissance organique. « En prenant appui sur la profonde expérience acquise par Amethis Finance en matière d’investissements dans cette partie de l’Afrique et sur la présence régionale de CIEL Finance, les deux groupes s’associent pour développer leur couverture géographique d’une région bénéficiant d’un taux de croissance parmi les plus forts au monde et présentant en particulier un énorme potentiel dans la banque et les services financiers », souligne la direction du groupe mauricien dans un communiqué. À signaler que Philippe Hottinguer Finance est intervenu comme conseiller sur cette opération dont le montant n’a pas encore été dévoilé. On devrait en savoir plus à la fin de l’année lorsque Amethis sera monté à 24,9 % et que le groupe CIEL publiera son bilan.

UNE STRATÉGIE D’OUVERTURE QUI SE CONFIRME

La famille Dalais, qui contrôle encore le groupe CIEL – au moins en droits de vote – affiche clairement sa stratégie d’ouverture de son capital à des investisseurs internationaux, en particulier français, qui visent le continent africain. Début 2014, le groupe s’était ouvert à quatre investisseurs « familiaux » de gros calibre : Marc Ladreit de Lacharrière à travers son groupe, la famille Peugeot avec le fonds FFP Invest, Di Cirne Holding Ltd et Codial Asie Ltd de Gérard et Chantal Perse. Il faut y ajouter Proparco, le bras armé de l’Agence française de développement (AFD). Autant de nouveaux actionnaires qui détiennent chacun entre 3 % et 7 % et, au total, 22 % du capital pour un montant de 2 milliards de roupies (50 millions d’euros) levés à travers l’émission de nouvelles actions. Il faut rappeler aussi que CIEL Limited a fait son entrée sur le premier marché boursier du Stock Exchange of Mauritius le 4 février 2015. Une capitalisation boursière d’environ 8 milliards de roupies (200 millions d’euros), soit l’une des plus importantes.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Le fonds Amethis devient actionnaire de Ciel Finance

La stratégie qui vise à positionner Maurice comme une plateforme tournée vers l’Afrique devient crédible et attire des investisseurs internationaux. C’est le cas d’Amethis Finance, le fonds créé par deux anciens de Proparco (bras armé de l’AFD) : Luc Rigouzzo en a été le directeur général de juin 2006 à décembre 2010 et Laurent Demey son directeur adjoint. Les deux anciens de...