ID

Océan Indien

Le groupe Bernard Hayot fait son entrée à Maurice et à Madagascar

1 juil 2018 | PAR La rédaction | N°331
Bernard Hayot est le fondateur du groupe familial éponyme. Âgé de 83 ans, il est toujours à la barre et ses deux fils travaillent avec lui. DR

Le premier groupe dans la région proche, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 980 millions d’euros en 2016 (pour la part océan Indien), n’opérait jusqu’alors qu’à La Réunion, s’étant retiré de la grande distribution à Maurice. Mais le voici de retour, cette fois dans l’automobile avec la carte Hyundaï qu’il reprend également à Madagascar. Le résultat d’une décision stratégique prise par le constructeur coréen à l’échelle mondiale. En effet, ses véhicules étaient distribués par CFAO à Madagascar, à Maurice, au Malawi, au Zimbabwe et au Kenya. Or CFAO est un filiale de Toyota Tsusho Corp (TTC), la holding qui détient Toyota. Vu la concurrence directe de plus en plus forte entre Hyundaï et Toyota, les Coréens vont donc passer par d’autre canaux de distritution. 
Le groupe Bernard Hayot, qui détenait déjà la carte à La Réunion (en plus de la Guadeloupe et de la Nouvelle-Calédonie), l’exploite désormais dans les deux îles voisines. Une bonne carte, en particulier à Maurice où la marque coréenne occupe le peloton de tête. Plus précisément la quatrième place avec 1 123 véhicules neufs vendus en 2017, ce qui représente un peu plus de 10 % du marché. À titre de comparaison, à La Réunion, les ventes ne représentent que 5,9 % du marché, mais le volume est supérieur, avec 1 825 véhicules neufs, en raison de l’importance de ce marché. Véritable multinationale, dont la base historique reste la Martinique d’où est originaire Bernard Hayot, le groupe éponyme comprend 15 implantations dans le monde. En 2016, l’automobile (avec de nombreuses marques représentées) pesait 39 % de son chiffre d’affaires qu’on peut estimer entre 2 et 2,5 milliards d’euros. Au total, il avait alors vendu quelque 33 000 véhicules neufs.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Océan Indien

Le groupe Bernard Hayot fait son entrée à Maurice et à Madagascar

Le premier groupe dans la région proche, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 980 millions d’euros en 2016 (pour la part océan Indien), n’opérait jusqu’alors qu’à La Réunion, s’étant retiré de la grande distribution à Maurice. Mais le voici de retour, cette fois dans l’automobile avec la carte Hyundaï qu’il reprend également à Madagascar. Le résultat d’une décisi...