Performance

Réunion

Le groupe Marbour rachète le rizier canadien MRRM

3 aoû 2015 | PAR Philippe Stéphant | N°300
À droite : Michel Piochaud, directeur d’exploitation de Logsymar : « Le nouveau site nous permet de développer une activité de transport de conteneurs et de dépotage pour nos entreprises et pour des clients tiers. » et à gauche : Michel Bardin, directeur général de Coroi et de Sigloi : « MRRM est une société familiale très ancienne qui développe aussi une activité d’agent maritime avec la société Robert Reford. » - Philippe Stéphant
Avec cette acquisition, le groupe réunionnais se renforce sur le marché international du riz où s’exerce 75 % de son activité, sans pour autant négliger sa base historique de l’océan Indien où il se développe dans plusieurs métiers.

Le groupe Marbour, dont le siège social se situe toujours à La Réunion, s’est développé depuis 1987 dans trois pôles d’activité.
Sa branche Chimie et services, leader de la distribution de produits à stockage réglementé dans les Mascareignes, avec les sociétés Coroi et Sigloi, élargit ses activités dans la logistique, le traitement des eaux à La Réunion et désormais à Madagascar.
Sa branche agro-industrie, qui vient de céder la SPHB au groupe Lesieur opère dans les boissons, avec Edena (eau de source) à La Réunion. Le pôle riz s’est fortement développé, dans l’usinage et le conditionnement de riz, avec Soboriz à La Réunion, puis Craf aux Antilles, et s’est ensuite lancé à la conquête du marché européen. « Grâce à l’acquisition en 2003 de VSR BV, à Rotterdam, l’une des plus importantes usines d’Europe, d’une capacité de production de plus de 100 000 tonnes, et de Rol Ryz, en Pologne, en 2005, qui peut atteindre 50 000 tonnes par an, le groupe Marbour est parti à la conquête des marchés en croissance des nouveaux pays européens, devenant le troisième rizier d’Europe », rappelle Marc Gautheron, directeur général de Soboriz. Une performance soutenue par la création innovante d’Inariz, en Bretagne, en 2008, opérant dans la production de riz précuit, et l’acquisition d’un acteur majeur sur ce segment, FEI, au Pays de Galles, en 2010. « Un procédé breveté et assez révolutionnaire de riz « 2 minutes », dans un conditionnement Doy Pack, dont le marché a complètement explosé en Grande-Bretagne », précise Marc Gautheron. Marbour, dont le chiffre d’affaires atteignait 258 millions d’euros en 2014, estime qu’il atteindra 300 millions d’euros en 2015. 

QUARANTE POUR CENT DES INVESTISSEMENTS À LA RÉUNION

Le riz précuit a constitué ces dernières années le principal vecteur de croissance du groupe Marbour qui prend pied, désormais, sur le marché nord-américain avec l’acquisition, le 31 mars 2015, du groupe canadien MRRM (Mount Royal Rice Mills), jusqu’alors coté à la bourse de Toronto. Seule usine de traitement de riz au Canada, qui produit 50 000 tonnes par an et commercialise du riz sec et précuit, à travers sa filiale « Les Aliments Dainty Food », au Canada et aux États-Unis. 
Les principaux actionnaires du groupe réunionnais, Jean Bourdillon et Chantal de Palmas, ont succédé au fondateur Marcelin Bourdillon, homme d’affaires marseillais qui s'est implanté à Madagascar et dans les Mascareignes.
« Marbour est une société qui investit beaucoup chaque année et La Réunion représente environ 40 % de cet effort d’investissement », informe Michel Bardin. En 2011, le groupe a créé Logsymar pour mutualiser la logistique entre ses différentes sociétés et vise désormais à réaliser 50 % du chiffre d’affaires de cette nouvelle activité auprès d’autres clients industriels. La reprise du site de la SIB (Société industrielle de Bourbon) en novembre 2014, suite à l’abandon par Colgate Palmolive de sa production à La Réunion, a permis le développement des activités de Logsymar sur un site de 13 000 mètres carrés, dont 3 000 mètres carrés d’entrepôts. Des investissements dans la transformation du site permettront d’y développer encore de l’emploi dès 2015. 

UN GROS POTENTIEL DANS LE TRAITEMENT DE L’EAU

D’autres investissements concernent Edena (embouteillage d’eau de source) pour l’optimisation des flux de matières premières et de produits finis. Depuis 2009, Coroi opère sur le marché du traitement de l’eau, répondant aux besoins des nouveaux équipements des collectivités et du marché privé. « Comme support à l’activité de chimie, nous avons développé un service d’ingénierie car il faut, aujourd’hui, se positionner sur des solutions clé en main, commente Michel Bardin. Nous avons recruté une ingénieure en industrie agroalimentaire pour proposer des packages complets de produits et de méthodes. » La croissance de la branche chimie et services bénéficie de la création de MCS (Marbour Chemical Solutions) à Madagascar, pour la fourniture et la mise en œuvre de produits chimiques au complexe minier d’Ambatovy. « Coroi assurait déjà la logistique et MCS a été implantée dans l’enceinte de la raffinerie pour la préparation et la livraison de produits aux différents process industriels et de traitement des eaux, à des conditions de sécurité pour lesquelles nous avons été choisis », précise Michel Bardin. 
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Le groupe Marbour rachète le rizier canadien MRRM

Le groupe Marbour, dont le siège social se situe toujours à La Réunion, s’est développé depuis 1987 dans trois pôles d’activité. Sa branche Chimie et services, leader de la distribution de produits à stockage réglementé dans les Mascareignes, avec les sociétés Coroi et Sigloi, élargit ses activités dans la logistique, le traitement des eaux à La Réunion et désormais à Madagas...