Performance

Madagascar

Le groupe STAR s'investit dans le capital humain

Valéry Fitzgerald Ramonjavelo (à gauche sur la photo), directeur des ressources humaines du groupe STAR : « Le capital humain est réellement au centre des préoccupations de STAR et la source première de l'entreprise… » - Njaratiana Rakotoniaina
Existant depuis 62 ans, le groupe malgache, aujourd’hui filiale du Français Castel, leader dans la Grande île avec la bière THB et Coca Cola, s’active fortement afin d’asseoir sa compétitivité et étendre son marché. Pour atteindre son objectif, il mise sur la main d’œuvre.


Le groupe STAR veut être la référence régionale dans la production et la distribution de boissons alimentaires dans le cadre d'une organisation moderne performante, rentable et citoyenne. Au cours des deux dernières années, il a travaillé le sujet en étant certifié ISO 9001 et FSSC 22 000, deux normalisations que peu d’industries arrivent à décrocher en Afrique et dans l’océan Indien. Pour renforcer son leadership dans le secteur à Madagascar, il ne cesse de s’améliorer. Par exemple, il travaille d’amont en aval avec 10 000 paysans pour produire localement 40% de ses matières premières comme l’orge, le maïs ou encore le sucre. Mais l’un des plus importants axes pour atteindre ces objectifs concerne le capital humain. En effet, le groupe l’a mis au centre de ses préoccupations. C’est dans ce cadre qu’il a initié son propre salon du recrutement à Tamatave, Antsirabe ou encore Diégo Suarez. Et les 27 et 28 novembre derniers, la capitale malgache a également abrité la première édition de l’événement. Au cours des deux jours, le salon a compté un nombre de visiteurs estimé à près de 4 000.

300 POSTES À POURVOIR SUR 2015-2016


La STAR est ainsi allée à la source pour puiser ses candidats. Déjà forte de 1 900 collaborateurs, répartis dans 17 agences de l’île, la société s'est attelée à trouver, attirer et convaincre les personnes compétentes, sans distinction d'âge, d'expérience, de sexe, de condition sociale, d'origine ethnique, de confession religieuse ou de lieu de résidence. D’après les explications de Valéry Ramonjavelo, directeur des ressources humaines (DRH) du groupe, l’objectif du salon a été de « faire découvrir les 240 métiers existants au sein de la STAR et de présenter les opportunités d'emploi offertes à toutes les catégories d'âge et d'expérience ». Pour l’année 2015-2016, 300 postes seront à pourvoir, dans une quinzaine de branches comme la finance et la comptabilité, la production et la qualité dans les usines, la chaîne logistique ou encore l’informatique. Ces postes à pourvoir sont une prévision de ceux qui vont être créés ou se libérer afin de faire face à la croissance prévue et consolider le leadership sur le secteur, précise le DRH. Le salon a ainsi offert des opportunités aussi bien aux nouveaux diplômés qu’aux personnes beaucoup plus expérimentées à la recherche d'emploi ou désirant donner un nouveau souffle à leur carrière.

PARTENARIAT ET FORMATION


Pour valoriser son capital humain, le groupe a adopté de fortes politiques orientées vers le partenariat et la formation. Il a décidé de multiplier les collaborations afin de partager les expériences et les expertises en matière de recherche d'emploi, ainsi que de participer à la valorisation et à la compétence des ressources humaines. Dans cette optique, il s’est allié avec l'association malgache des DRH d'entreprise (AMDrhE) et l'agence universitaire de la Francophonie. La présence de ces deux entités a d’ailleurs été la particularité du salon qui s’est tenu à Tananarive. Elles y ont été actives par le biais de conférences et d’ateliers thématiques axés sur la professionnalisation et l'employabilité des diplômés de l'enseignement supérieur. La collaboration avec l'AMDrhE a également permis le transfert des CV ne correspondant pas aux attentes du groupe à d’autres sociétés. En outre, l'entreprise applique un processus d'amélioration continue. Elle a développé un comité de direction des politiques de gestion des ressources humaines axées sur la valorisation, le renforcement et le développement des compétences. Des actions ont été menées à l’instar de conventions de partenariat avec quelques institutions supérieures publiques et privées malgaches. Cela s’est notamment traduit par le parrainage, l’embauche de stagiaires, voire le recrutement. D’après Valéry Ramonjavelo, le résultat est tellement positif que le partenariat école-entreprise sera étendu aux écoles polytechniques et agronomiques de Tananarive. Par ailleurs, dans le cadre du processus, chaque collaborateur est suivi dès son entrée afin d'accompagner son évolution en interne. Chacun passe par un plan de formation spécialisée suivant les besoins de chaque métier. Annuellement, ces formations, transversales et standard, totalisent près de 40 000 heures. Elles concernent aussi bien des domaines comme le management ou la gestion du temps que le secourisme ou la lutte contre l'incendie.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Le groupe STAR s'investit dans le capital humain

 Le groupe STAR veut être la référence régionale dans la production et la distribution de boissons alimentaires dans le cadre d'une organisation moderne performante, rentable et citoyenne. Au cours des deux dernières années, il a travaillé le sujet en étant certifié ISO 9001 et FSSC 22 000, deux normalisations que peu d’industries arrivent à décrocher en Afrique et dans l’océan ...