Performance

Madagascar

Le leader mondial de l’industrie de la parfumerie et des arômes implante sa troisième usine africaine

3 oct 2016 | PAR Njaratiana Rakotoniaina
13,1 millions d’euros ont été investis dans l’usine Natema. Et pour permettre une extension future, il est déjà prévu un vaste terrain d’environ 9 hectares. (Photo PRM).
Le groupe suisse Givaudan a choisi Madagascar pour le girofle. L’usine Natema, réalisée en joint-venture avec groupe malgache Henri Fraise Fils & Cie, sera opérationnelle à la mi-décembre dans la région de Tamatave.


Givaudan détient 25% du marché mondial de l’industrie de la parfumerie et des arômes avec plus de 80 sites de production employant quelque 9 500 personnes et son chiffre d’affaires a atteint 4 milliards d’euros en 2015. Depuis un an, le groupe suisse s’est lancé dans un projet d’exploitation de girofle dans la Grande île car le pays en est le deuxième producteur mondial avec environ 18 000 tonnes par an. Avec l’usine Natural Extracts Madagascar (Natema), située à Belambo, dans l'ancienne province de Tamatave, l’objectif est maintenant de traiter et d’exporter de l’eugénol, un composant aromatique présent entre autres dans le clou et la feuille de girofle. Natema a vu le  jour dans le cadre d’un joint-venture avec le groupe malgache Henri Fraise Fils & Cie (HFF&Cie) et représente un investissement de 13,1 millions d’euros afin d’en faire la plus grande usine mondiale de production d’eugénol et de ses dérivés. Cette unité de production malgache est la troisième en Afrique pour Givaudan qui s’est implanté auparavant en Afrique du Sud et en Egypte.
 
Plus d’informations sur les ambitions de Givaudan à Madagascar dans le numéro 313 (octobre 2016) de L’Eco austral.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Le leader mondial de l’industrie de la parfumerie et des arômes implante sa troisième usine africaine

 Givaudan détient 25% du marché mondial de l’industrie de la parfumerie et des arômes avec plus de 80 sites de production employant quelque 9 500 personnes et son chiffre d’affaires a atteint 4 milliards d’euros en 2015. Depuis un an, le groupe suisse s’est lancé dans un projet d’exploitation de girofle dans la Grande île car le pays en est le deuxième producteur mondial ave...