Performance

Réunion

Le Master en Gestion des Ressources Humaines de l’IAE s’est bonifié au fil des ans

1 avr 2017 | PAR La rédaction | N°318
C’est le premier diplôme de ce type lancé à La Réunion et son contenu a été pensé localement. En optant pour l’alternance en 2007, il a su coller davantage aux besoins des entreprises et continue d’affiner son contenu en concertation avec des professionnels.

« Chaque année, nous essayons d’introduire de nouveaux cours en tenant compte à la fois des avis de l’association des DRH, de l’état de la recherche en Ressources humaines et des nouveaux savoirs. » Patrick Valeau a été recruté en 1998 par l’IAE, l’école universitaire de management, pour y développer cette matière. À l’époque, alors que ses collègues devenaient DRH, ce détenteur d’un Master a choisi de poursuivre son travail de recherche avec un doctorat. Aujourd’hui, il est professeur des universités et, depuis 2014, il est directeur de la recherche à l’IAE. Il publie d’ailleurs, en français et en anglais, sur le plan national et international, dans des revues spécialisées comme la « Revue de gestion des ressources humaines » (Éditions ESKA). La preuve qu’on peut faire carrière et effectuer de la recherche à La Réunion. En 2004, Patrick Valeau a commencé à travailler sur le projet de Master GRH de l’IAE, un diplôme national mais dont le contenu a été pensé localement. Lancé en 2006, après habilitation ministérielle, en formation initiale destinée à des Bac+3, il choisi dès l’année suivante la formule de l’alternance. Toujours pour des Bac+3, triés sur le volet car l’IAE reçoit entre 150 et 250 candidatures chaque année pour n’en retenir que 25. « Mais ils se retrouvent en entreprise dès le premier jour, explique l’universitaire grâce à nos 50 entreprises partenaires : 25 pour les Master I et 25 pour les Master II. » Si l’école est victime de son succès, c’est que son Master GRH « made in Réunion » s’est bonifié au fil des ans comme le bon vin.

UN TRAVAIL D’ÉQUIPE ET UNE GRANDE OUVERTURE

« C’est un travail d’équipe, souligne Patrick Valeau. Au sein de l’IAE, il y a Virginie Moisson, maître de conférence, Jean-Louis Peaucelle, qui a apporté la dimension ‘organisation’, Pasqual Porcel pour le passage à l’alternance et trois doctorants en gestion des ressources humaines.
Nous sommes aussi très ouverts. Me Marionneau, avocat spécialisé dans le droit du travail, a pu organiser de véritables mises en situation aux Prud’hommes avec les juges qui se sont prêtés au jeu. Plusieurs cours sont dispensés par des DRH et des entreprises interviennent. Nous travaillons en concertation avec l’association des DRH qui nous a faire comprendre l’importance pour les étudiants de savoir faire une fiche de paie.
» C’est que les jeunes diplômés en Master GRH ne commencent pas forcément leur carrière comme DRH, mais plus souvent comme assistants. « Il faut parfois une dizaine d’années pour qu’un DRH émerge. C’est un métier assez complexe qui demande une certaine maturité. Il comprend des tâches très concrètes, mais demande aussi à savoir combiner de l’individuel et du collectif, du social et de l’économique. Le DRH, c’est un peu le mouton à cinq pattes. » D’où l’importance du choix des candidats à travers une sélection sur dossier et sur entretien. Si beaucoup viennent avec des licences de RH, de gestion, d’économie ou de droit, l’IAE ne s’interdit jamais les « profils atypiques ». « Nous avons alors deux ans pour les accompagner dans leur transformation », explique le ‘Monsieur RH’ de l’IAE qui organise chaque année un colloque Ressources humaines sur un thème précis.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Le Master en Gestion des Ressources Humaines de l’IAE s’est bonifié au fil des ans

« Chaque année, nous essayons d’introduire de nouveaux cours en tenant compte à la fois des avis de l’association des DRH, de l’état de la recherche en Ressources humaines et des nouveaux savoirs. » Patrick Valeau a été recruté en 1998 par l’IAE, l’école universitaire de management, pour y développer cette matière. À l’époque, alors que ses collègues devenaient DRH, ce d...