Performance

Océan Indien

Le Mauricien Cementis rachète LafargeHolcim Océan Indien

28 oct 2021 | PAR La rédaction
De gauche à droite, Colin Taylor, dirigeant du groupe mauricien Taylor Smith et président du conseil d'administration de Cementis Océan Indien, et Chris Harker, CEO de Cementis Océan Indien. (Photo DR).
Annoncé en exclusivité par L'Éco austral en juin 2021, le rachat des activités de LafargeHolcim à Maurice, à La Réunion, à Madagascar, aux Comores et à Mayotte par le groupe mauricien Taylor Smith, via sa filiale Cementis Investment, vient d'être confirmé après de longs mois de négociations exclusives. L'acquisition de Lafarge Seychelles suit son cours et devrait se faire d'ici quelques mois. Les enseignes Holcim et Lafarge vont donc disparaître du paysage économique régional. C'est l'enseigne Cementis qui prend la relève.

Annoncé en exclusivité par L'Eco austral en juin 2021, le groupe mauricien Taylor Smith, dirigé par Colin Taylor, a acquis les activités de LafargeHolcim dans notre région.
LafargeHolcim Océan Indien est devenu le groupe Cementis. Les filiales régionales du groupe seront renommées Cementis (Mauritius), Cementis (Réunion), Cementis (Madagascar), Cementis (Mayotte) et Cementis (Comores). Une nouvelle identité a été créée pour la région.
Le CEO du groupe Cimentis est Chris Harker. Celui-ci a plus de 20 ans d’expérience dans l'industrie du ciment, ayant notamment travaillé pour des compagnies reconnues telles que Blue Circle et Italcementi, à laquelle s'ajoute son expérience en fusion et acquisition. Heba Capdevila assurera, quant à elle, le poste de directrice générale de Cementis (Mauritius) ainsi que celui de Chief Operating Officer (COO) du Groupe Cementis aux côtés du CEO.
Pour Colin Taylor, qui a mené des négociations exclusives durant de longs mois avec le géant mondial LafargeHolcim (devenu Holcim), « Cementis se positionne comme le leader régional de la production et de la distribution de ciment. Les sociétés qui ont été rachetées sont toutes solides financièrement en plus de posséder un positionnement géographique unique. De plus, toutes les filiales du groupe sont dirigées par des équipes d'expérience, qui bénéficient du soutien d'effectifs extrêmement compétents et motivés. Nous sommes impatients de travailler avec elles afin de construire un groupe résilient et dynamique, qui contribuera de façon durable au développement de notre région océan Indien ».
Le groupe a d’ailleurs pour objectif d'établir des liens plus forts entre les territoires de l'océan Indien. Après une transition en douceur, dans la continuité des activités et des engagements, il envisage des investissements et le lancement de nouveaux produits adaptés aux différents marchés.   
À noter que les marques restent inchangées : Baobab à Maurice, Volcan et Kosto à La Réunion, Lova, Orimbato et Manda à Madagascar, Hodari aux Comores et à Mayotte.
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Océan Indien

Le Mauricien Cementis rachète LafargeHolcim Océan Indien

Annoncé en exclusivité par L'Eco austral en juin 2021, le groupe mauricien Taylor Smith, dirigé par Colin Taylor, a acquis les activités de LafargeHolcim dans notre région. LafargeHolcim Océan Indien est devenu le groupe Cementis. Les filiales régionales du groupe seront renommées Cementis (Mauritius), Cementis (Réunion), Cementis (Madagascar), Cementis (Mayotte) et Cementis (Comores). Un...