Le Mauricien Nettobe représente le Canadien Bluecat - Leader - Ecoaustral.com

Leader

Maurice

Le Mauricien Nettobe représente le Canadien Bluecat

12 sep 2013 | PAR Jean-Michel Durand | N°276

Ce partenariat avec un leader mondial de la gestion des adresses IP vise le marché africain de l’Internet mobile. Il s’agit de faire de Maurice une plateforme et de structurer les réseaux…

« Aujourd’hui, tout se fait en ligne et sans fil : le business, les achats, les loisirs… Et Maurice ne peut pas passer à côté de cette révolution. Mais pour que l’île devienne un centre régional dans les nouvelles technologies de l’information, il faut investir dans l’infrastructure des réseaux. C’est pour quoi nous avons conclu un partenariat avec Bluecat Networks qui est une entreprise spécialiste reconnue mondialement », explique Jean-Maurice Prosper, fondateur de la société mauricienne Nettobe. Son entreprise, créée en 2006, qui a atteint un chiffre d’affaires de 23 millions de roupies (570 000 euros) en 2011, est elle-même pionnière dans l’île dans la gestion des réseaux Intranet et Internet.
Elle vient de signer un accord avec la multinationale canadienne Bluecat (135 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2012). Nettobe devient son représentant dans les îles de l’océan Indien et aux Maldives. L’entreprise nord-américaine compte plus de 2 500 clients dans le monde dont les géants du secteur, HP, IBM et Dell, ou même les gouverne ments malaisien et américain. Ce leader dans la gestion des adresses IP (IP Management System, l’IPAM) propose des solutions qui s’intègrent aux applications de Windows pour permettre aux sociétés de centraliser la gestion et l’audit de leurs réseaux (IPV4, IPV6, DNS et DNSSEC) à partir d’une plateforme d’administration unique.
Elle offre également une solution pour gérer les périphériques mo biles, le « cloud » et le BYOD. Le BYOD (abréviation de l’anglais « Bring your own device », en français : « Apportez vos appareils personnels ») est une pratique qui consiste à utiliser ses équipements personnels (téléphone, ordi nateur portable, tablette électronique) dans un contexte professionnel. Cela est fondamental puisque, selon une récente étude menée par un cabinet d’étude indépendant, 71% des collaborateurs français interrogés utiliseraient à titre professionnel des solutions non mises à disposition par leur entreprise. « Bluecat, grâce à de puissantes fonctionnalités de libre-service, de délégation des processus informatiques et surtout d’automatisation, offre aux entreprises la possibilité de gérer tout ce qui a trait à l’IP au sein de leur réseau, y compris les périphériques, les utilisateurs et l’activité IP », souligne Jean-Maurice Prosper. Le résultat ? Un réseau dynamique plus résilient, plus simple à gérer et surtout plus rentable.

Maurice plateforme technique pour conquérir l'Afrique

Don Tan, directeur régional de la multinationale canadienne pour l’Asie du Sud, précise : « Notre implantation à Maurice est stratégique. L’île est idéalement placée géographiquement. On peut s’appuyer sur son bilinguisme, sur son expérience dans les TIC et sur son propre marché d’appareils mobiles. » Selon l’autorité mauricienne régulatrice du secteur, l’Information and Communication Technology Authority (ICTA), il y aurait 100 000 smartphones dans l’île. Quant au nombre de tablettes tactiles, il n’y a pas de chiffres précis... Bluecat veut utiliser les réseaux de l’île pour pénétrer l’Afrique et structurer le secteur émergent du m-commerce. Si, en 1998, il y avait un peu moins de 4 millions de mobiles sur ce continent. Entre 2002 et 2007, le nombre d’abonnements a quasiment doublé chaque année et l’on y compte aujourd’hui plus de 500 millions de téléphones mobiles en usage.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Le Mauricien Nettobe représente le Canadien Bluecat

« Aujourd’hui, tout se fait en ligne et sans fil : le business, les achats, les loisirs… Et Maurice ne peut pas passer à côté de cette révolution. Mais pour que l’île devienne un centre régional dans les nouvelles technologies de l’information, il faut investir dans l’infrastructure des réseaux. C’est pour quoi nous avons conclu un partenariat avec Bluecat Networks qui est une ...