Performance

Réunion

Le nouveau visage de Roland Garros

1 fév 2017 | PAR La rédaction | N°316
Il est prévu l’habillage de la façade publique de l’aérogare passagers et de l’aérogare fret avec des verres colorés et éclairés en soirée. Studio Lumière pour la SA ARRG
Un nouveau design, un circuit des passagers entièrement repensé : mi-2017, l’aérogare offrira un nouveau visage, mais surtout un espace duty-free agrandi ainsi que des boutiques et des points de restauration plus nombreux.

Depuis bientôt trois ans, un terme revient souvent dans les séances de travail des équipes de la Société Aéroportuaire : « Ponzoc », acronyme de « Projet d’Organisation des Nouvelles Zones Opérationnelles et Commerciales ». Proposée par un cabinet spécialisé, l’idée à séduit les dirigeants de Roland Garros : réorganiser entièrement le circuit des passagers au départ. Les travaux ont démarré, leur livraison est prévue avant la prochaine haute saison de juillet-août. À cette date, après l’enregistrement de leurs bagages, les passagers seront invités à se rendre au premier étage de l’aérogare, via un escalier roulant ou un ascenseur. Ils y passeront les contrôles de police et de sûreté avant de traverser un espace duty-free trois fois plus vaste que le magasin existant. De là, ils emprunteront un deuxième escalator pour descendre dans la salle d’embarquement pendant que les passagers haute contribution accéderont aux salons.

UNE NOUVELLE EXPÉRIENCE PROPOSÉE AUX PASSAGERS

L’opération doit permettre de répondre à un double objectif et à des attentes largement partagées. D’une part, réduire l’encombrement de l’aérogare aux heures de pointe, quand les accompagnants sont encore aux côtés des passagers au départ, alors que les files d’attente pour l’enregistrement voisinent parfois avec celle du passage aux contrôles. Au premier étage, les voyageurs procèderont aux formalités d’usage dans une ambiance climatisée et les accompagnants, après les dernières embrassades, pourront quitter l’aérogare par une nouvelle sortie latérale. À ce confort amélioré, s’ajoutera une offre de commerces et de services enrichie.
« Plus qu’un nouveau parcours, c’est une nouvelle expérience qui sera proposée aux passagers », assure Yanic Roy. En 2015, Roland Garros a confié le développement des activités extra-aéronautiques à ce Québécois de 44 ans, déjà fort d’une longue expérience dans le monde des aéroports et du transport aérien. 

ENSEIGNES LOCALES ET INTERNATIONALES

Dans la configuration « Ponzoc », de nouveaux espaces ont pu être créés, sur le circuit entre l’enregistrement et l’embarquement, pour accueillir des boutiques et des points de restauration supplémentaires. Les enseignes qui les surmonteront seront à la fois locales et internationales, conformément aux attentes de la clientèle. La Société Aéroportuaire a choisi le modèle économique des « prime concessions », consistant à confier à un opérateur unique la composition de l’offre de boutiques et au second groupe, celle de l’offre de restauration. La société SVRLS, née d’un partenariat entre Lagardère Travel Retail et Servair Réunion, a été retenue pour la partie commerciale. Aelia Duty Free poursuivra ses activités de ventes hors taxe, sur une surface portée à 650 mètres carrés qui accueillera également un point de vente de la Distillerie Isautier et un corner FNAC. En 2018, l’enseigne Relay (librairie-presse) s’installera au premier étage, avant le sas d’entrée vers les contrôles.
En salle d’embarquement, la bijouterie, la librairie et la boutique artisanale existantes poursuivront leurs activités, ainsi que Soleil Réunion (produits alimentaires tropicaux). L’offre sera complétée en 2018 par une boutique Pardon et un « marché pays » où seront regroupés divers producteurs et distributeurs de produits locaux. La restauration a été attribuée au groupe Newrest. En salle d’embarquement, elle sera proposée par Illy, Le Corner Cap Méchant et Dodo To Go (snack et sandwichs). Illy ouvrira également un point de vente en zone publique, où elle sera rejointe par Le Top (Cap Méchant) sur la plateforme en mezzanine qui sera mise en service en 2019 au-dessus de la salle d’arrivée. À l’horizon 2020, l’aérogare accueillera vingt points de vente.
 

Le Ponzoc (Projet d’Organisation des Nouvelles Zones Opérationnelles et Commerciales) vise à rendre l’aérogare plus attrayante et confortable avec un espace duty-free sans commune mesure avec ce qui existe aujourd'hui.  Studio Lumière pour la SA ARRG
Le Ponzoc (Projet d’Organisation des Nouvelles Zones Opérationnelles et Commerciales) vise à rendre l’aérogare plus attrayante et confortable avec un espace duty-free sans commune mesure avec ce qui existe aujourd'hui.  Studio Lumière pour la SA ARRG
 

« SENSE OF PLACE »

En même temps que ces réaménagements intérieurs, Roland Garros s’offre un nouveau look. La Société Aéroportuaire a décidé pour cela de recourir aux compétences du groupe Alliiance, qui est déjà intervenu sur plus de 90 aéroports dans le monde, à la société Entro pour la signalétique et à deux cabinets d’architecture réunionnais, L’Atelier Architectes et Muriel Plas. « Certains aéroports font le choix d’aller vers la modernité sans souci de couleur locale, explique Yanic Roy. Nous souhaitons, pour notre part, donner un « sense of place » à Roland Garros, renforcer son identité réunionnaise. »
Le projet reprend les couleurs de l’identité visuelle conçue en 2011, au moment de la création de la Société Aéroportuaire. Il prévoit l’habillage de la façade publique de l’aérogare passagers et de l’aérogare fret avec des verres colorés et éclairés en soirée. Cet habillage sera également posé sur la façade côté piste, qui sera sur-montée d’une enseigne lumineuse « Aéroport de La Réunion Roland Garros », pour être visible par les passagers lors de la phase de roulage des avions. Enfin, les aménagements intérieurs et extérieurs feront la part belle aux matériaux locaux, notamment le bois et le basalte. 

L’ENJEU DU STATIONNEMENT
L’élargissement de l’offre de stationnement est l’une des priorités de la Société Aéroportuaire, à la fois pour apporter de nouveaux services et générer des recettes supplémentaires. En septembre 2016, Roland Garros a ainsi mis en service un parking longue durée de 200 places, destiné aux voyageurs désirant laisser leur voiture près de l’aérogare pendant quatre jours ou plus. Il est situé à une minute à pied de l’entrée de l’aérogare et les utilisateurs ont la possibilité de réserver et de prépayer leur place sur le site internet de l’aéroport. La création du parking longue durée est la première étape d’un programme d’extension des espaces de stationnement : le parking public principal passera prochainement de 750 à 1 200 places.
PATRIMOINE ARCHITECTURAL
Les phases d’extension successives de l’aérogare passagers ont toujours respecté un principe architectural posé par son concepteur, Vladimir Frizel. La structure du bâtiment mis en service en 1976 repose sur un ensemble de piliers en forme de fougères arborescentes, emblèmes de la végétation des Hauts de l’île. En 2014, l’aérogare a reçu le label « Patrimoine du XXe siècle », décerné par le ministère de la Culture pour distinguer des réalisations architecturales remarquables.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Le nouveau visage de Roland Garros

Depuis bientôt trois ans, un terme revient souvent dans les séances de travail des équipes de la Société Aéroportuaire : « Ponzoc », acronyme de « Projet d’Organisation des Nouvelles Zones Opérationnelles et Commerciales ». Proposée par un cabinet spécialisé, l’idée à séduit les dirigeants de Roland Garros : réorganiser entièrement le circuit des passagers au départ. Les tr...