ID

Madagascar/Maurice

Le partage de nourriture se régionalise

9 sep 2015 | PAR La rédaction | N°301
L’équipe de Manzer Partazer à Grand Gaube, village de pêcheurs au nord de Maurice, entourée de bénéficiaires. - DR
Après avoir lancé le premier projet de partage de nourriture à Maurice en décembre 2014, Julia Venn met désormais le cap sur Madagascar. D’ici peu, la co-fondatrice de « Manzer Partazer » y lancera un projet pilote, invitant les hôtels, restaurants et supermarchés à réaliser des dons à l’intention de personnes dans le besoin. Les donateurs n’ont aucun frais à supporter en faisant ce geste humanitaire. « Il suffit que leurs véhicules s’organisent et transportent de la nourriture destinée aux bénéficiaires en même temps qu’ils effectuent leurs transactions quotidiennes », précise Julia Venn. Cette initiative de Manzer Partazer contribue ainsi à diminuer le gaspillage, à réduire les déchets et à encourager le privé à s’engager dans le social. Dans cet optique, l’association veut mettre en réseau les ONG, les centres communautaires, les orphelinats, les maisons de retraite et les écoles. Julia Venn compte également étendre ce projet aux Seychelles et à l’Inde.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar/Maurice

Le partage de nourriture se régionalise

Après avoir lancé le premier projet de partage de nourriture à Maurice en décembre 2014, Julia Venn met désormais le cap sur Madagascar. D’ici peu, la co-fondatrice de « Manzer Partazer » y lancera un projet pilote, invitant les hôtels, restaurants et supermarchés à réaliser des dons à l’intention de personnes dans le besoin. Les donateurs n’ont aucun frais à supporter en faisan...