Performance

Madagascar

Le pétrole malgache ne pourra pas alimenter le réseau de la Jirama

11 avr 2017 | PAR Jacques Rombi
Le site de Tsimiroro exploité par Madagascar Oil. Photo J.Rombi
C’est une nouvelle petite catastrophe économique pour le pays. De nombreux espoirs à la crise énergétique qui secoue le pays depuis des décennies reposaient sur l’utilisation de l’huile lourde exploitée par Madagascar Oil* dans les centrales thermiques de la Jirama (littéralement « Eau et électricité de Madagascar »). Mais un communiqué en date du 10 avril dernier émanant de la multinationale vient de tout remettre en cause.
« Madagascar Oil regrette de ne pas avoir été en mesure de participer au récent appel d’offres pour l’approvisionnement en fioul de la Jirama.» C’est en ces termes que la compagnie pétro-gazière a annoncé qu’elle renonce à participer à l’appel d’offres de la compagnie d’électricité pour la fourniture en fioul lourd de ses centrales thermiques.
Rencontré récemment par notre équipe à Madagascar, Emma Ralijhon, DG de Madagascar Oil indiquait son impatience à fournir les centrales thermiques de la Jirama en fuel lourd : « nous avons 20 00 barils en stock qui ne demandent qu’à être acheminés vers la capitale ». Le site de Madagascar Oil, d’où est extraite la fameuse huile lourde qui est facilement transformée in situ en fioul est situé à quelques 400 kilomètres à l’ouest de Tananarive où se trouve le réseau interconnecté de production thermique. Mais le site, au milieu d’une immense zone de forêt pétrifiée, est quasi inaccessible aux imposants camions qui doivent assurer le transport des hydrocarbures. En outre, une anomalie administrative s’en est mêlée comme c’est souvent le cas dans la Grande Ile. 
En effet la demande s’est heurtée à certaines clarifications à avoir par rapport aux spécifications de l’appel d’offres. Ce dernier exclut en effet une soumission conjointe, alors que c’était l’option choisie par Madagascar Oil pour l’appel d’offres. En outre, la Jirama attend de Madagascar Oil qu’il effectue la réhabilitation de la route nationale devant être utilisée pour acheminer le combustible, une condition onéreuse qui ne rendrait plus le pétrole malgache compétitif… A suivre

* Madagascar Oil est une société de droit malgache basée aux Bermudes et cotée à Londres, fondée en 2004 en vue d’explorer cinq champs à Madagascar. Le potentiel du site de Tsimiroro, dans laquelle la compagnie a investi 330 millions de dollars ces dix dernières années, est d’au moins 1,7 milliard de barils.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Le pétrole malgache ne pourra pas alimenter le réseau de la Jirama

« Madagascar Oil regrette de ne pas avoir été en mesure de participer au récent appel d’offres pour l’approvisionnement en fioul de la Jirama.» C’est en ces termes que la compagnie pétro-gazière a annoncé qu’elle renonce à participer à l’appel d’offres de la compagnie d’électricité pour la fourniture en fioul lourd de ses centrales thermiques. Rencontré récemment ...