Happy Few

Réunion

Le président de l’AFER vient défendre l’assurance-vie

1 nov 2017 | PAR La rédaction | N°324
DR

Gérard Bekerman a animé une conférence le 4 octobre au ciné Cambaie, à Saint-Paul, devant quelque 500 personnes. Il s’agissait d’évoquer le projet de loi Macron sur l’épargne et l’assurance-vie qui, selon le président de l’Association française d’épargne et de retraite (AFER), risque de déstabiliser l’assurance-vie avec le prélèvement forfaitaire unique (PFU). Ce prélèvement va frapper à hauteur de 30% tous les revenus de l’épargne, sauf le PEA, l’épargne salariale et le livret A. Le sujet, visiblement, mobilise. Il est vrai que l’AFER, bien ancrée à La Réunion, est l’un des premiers groupements d’épargnants en Europe avec plus de 735 000 adhérents qui représentent une épargne de 55 milliards d’euros. Selon Gérard Bekerman, le projet est injuste car il va toucher 6 millions de Français qui ont mis des économies de côté pour leur retraite et le seuil de 150 000 euros, à partir duquel le PFU jouera, représente, au moment de sa retraite, 480 euros par mois. « On n’est pas une grosse fortune avec 480 euros par mois de retraite », souligne le président de l’AFER.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Le président de l’AFER vient défendre l’assurance-vie

Gérard Bekerman a animé une conférence le 4 octobre au ciné Cambaie, à Saint-Paul, devant quelque 500 personnes. Il s’agissait d’évoquer le projet de loi Macron sur l’épargne et l’assurance-vie qui, selon le président de l’Association française d’épargne et de retraite (AFER), risque de déstabiliser l’assurance-vie avec le prélèvement forfaitaire unique (PFU). Ce prél...