Performance

Maurice

Le président du Ghana vient signer plusieurs accords

18 fév 2016 | PAR La rédaction | N°301
La visite du président du Ghana, John Dramani Mahama (à gauche sur la photo avec le Premier ministre mauricien), a permis la signature d'un accord pour créer une technopole de 43 hectares dans son pays d’ici 2019. Un investissement estimé à 260 millions de dollars. - GIS
Suite à la visite de John Dramani Maham, Maurice va pouvoir exporter son savoir-faire au Ghana, pays qui connaît une croissance élevée et représente une porte d’entrée vers l’Afrique de l’Ouest.
La première visite officielle à Maurice (durant quatre jours) du président du Ghana a permis d’officialiser plusieurs accords. On peut déjà citer l’exemption réciproque de visas d’entrée pour les ressortissants des deux pays qui devrait faciliter les échanges. En matière de coopération, le mémorandum signé entre le Mauritius Standards Bureau (MSB) et la Ghana Standards Authority (GSA) concerne la normalisation, la qualité d’évaluation et l’inspection des expéditions. Un mémorandum a également été signé en vue d’éliminer les barrières douanières alors que les échanges entre les deux pays se révèlent très faibles. Les exportations mauriciennes vers le Ghana se chiffraient, en 2014, à 526 000 dollars tandis que les importations s’élevaient à 333 000 dollars.
 
Le Ghana a enregistré ces dix dernières années des taux de croissance impressionnants qui ont tendance à se tasser depuis quatre ans. Depuis 2010, il est entré dans la catégorie des pays à revenu intermédiaire, tranche basse. - SIGNER Stocklib/Bogdan Serban

Alors que Maurice veut devenir un centre de savoir régional, un protocole d’entente a été ratifié dans l’éducation supérieure et technique et dans la recherche scientifique. Maurice a pour mission de créer une technopole de 43 hectares au Ghana d’ici 2019. Un investissement estimé à 260 millions de dollars. Les discussions ont également porté sur les possibilités de collaboration dans les TIC (Technologies de l’information et de la communication), l’industrie sucrière et le textile. Les deux États semblent se trouver sur la même longueur d’ondes et manifestent la ferme volonté de développer leur coopération. Seul bémol, une liaison aérienne qui n’a rien de facile. Mais le Ghana est un partenaire de choix pour Maurice. Ce pays a longtemps vécu dans l'ombre de son voisin ivoirien, avant de connaître un véritable boom économique qui a fait de lui « lion africain ». Depuis les années 2000, il a eu l’occasion d’atteindre des taux de croissance impressionnants, à l’instar de certains pays asiatiques, avant de connaître un tassement (tout relatif). Selon les prévisions de la Banque africaine de développement (BAD), la croissance de l’économie ghanéenne devrait ralentir pour la quatrième année consécutive et ressortir à 3,9% en 2015, sous l’effet de la grave crise énergétique, d’un endettement intérieur et extérieur intenables et d’un creusement des déséquilibres macroéconomiques et financiers.


Selon les chiffres provisoires pour le produit intérieur brut (PIB), publiés par les Services statistiques du Ghana, l’économie a progressé au rythme de 4,2% en 2014, contre 7,3% en 2013. En 2016, l’économie ghanéenne devrait rebondir et sa croissance avoisiner 6%, à la faveur de la hausse de la production pétrolière et gazière, des investissements du secteur privé, de l’amélioration de l’infrastructure publique et de la stabilité politique du pays. Néanmoins, la faiblesse des cours mondiaux du pétrole pourrait ralentir cette croissance à l’avenir.

UN PRÉSIDENT À L'AMÉRICAINE

John Dramani Mahama est devenu président de la République du Ghana en juillet 2012, suite au décès de John Atta Mills. Le système politique ghanéen est un système présidentiel dit intégral au sens où les fonctions de chef de gouvernement et de chef de l'État se confondent, comme aux Etats-Unis. Avant d'accéder à la magistrature suprême, John Dramani Mahama a été vice-Président et ministre de la Communication de 1998 à 2001 où il a contribué à la relance du secteur des télécommunications. Aujourd'hui, la moitié de la population possède d’ailleurs un téléphone portable.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Le président du Ghana vient signer plusieurs accords

La première visite officielle à Maurice (durant quatre jours) du président du Ghana a permis d’officialiser plusieurs accords. On peut déjà citer l’exemption réciproque de visas d’entrée pour les ressortissants des deux pays qui devrait faciliter les échanges. En matière de coopération, le mémorandum signé entre le Mauritius Standards Bureau (MSB) et la Ghana Standard...