Happy Few

Maurice

Le restaurant Le Chamarel fait peau neuve en proposant une cuisine mauricienne réinventée

17 nov 2016 | PAR La rédaction
Le restaurant propose une cuisine mauricienne réinventée « Terroir/Fusion », alliant produits du terroir aux techniques venues de plusieurs régions du monde. - DR


Situé sur la route de Chamarel et connu pour ses vues imprenables sur le lagon du Sud de l’île et l’originalité de ses mets, le restaurant Le Chamarel, qui est très fréquenté par des touristes ainsi que des Mauriciens, arbore, depuis septembre dernier, une nouvelle architecture. Le restaurant, qui existe depuis 1992 et qui appartient à la Sucrerie de Bel Ombre, a été complètement rénové. Les travaux, dont le coût est évalué à 70 millions de roupies (1,8 million d’euros), ont duré neuf mois.
Favorisant le confort et le modernisme, la nouvelle structure fait aussi la part belle aux matériaux naturels comme la pierre et le bois, omniprésents dans le décor. Le restaurant, qui a doublé sa capacité de couverts, propose une cuisine mauricienne réinventée « Terroir/Fusion », alliant produits du terroir aux techniques venues de plusieurs régions du monde par le chef hollandais, Jerry Bastiaan.
Selon François Baudot, Leisure Manager, il était temps, après presqu’un quart siècle d’existence, de donner un nouveau souffle à ce restaurant emblématique de la région de Chamarel. « Comme dans tout autre secteur de l’économie, nous devons constamment innover pour rester compétitif. Le restaurant Le Chamarel existe depuis déjà 25 ans et il était temps de donner un coup de neuf à la structure et revoir notre style de cuisine. La nouvelle cuisine est dotée d’équipements de pointe, qui répondent aux normes internationales et aux exigences du HACCP (Hazard Analysis & Critical Control Point). Cette reconnaissance est importante pour nous car elle est gage de la qualité de nos produits et services à nos clients ».
Le Restaurant Le Chamarel, qui figure sur la liste des lieux les plus prisés par les touristes étrangers visitant l’île, apporte, à sa manière, sa contribution à l’avancement économique de la région mais aussi du pays. Les produits utilisés dans la préparation des mets proviennent principalement du terroir et le restaurant emploie une trentaine de personnes habitant les régions avoisinantes, de Chemin Grenier à Chamarel en passant par Case Noyale.  « Nous nous approvisionnant principalement auprès des producteurs et fournisseurs de la région mais aussi d’autres parties de l’île. Parmi les produits du terroir que nous affectionnons figure le cerf, le bar, le palmiste, le « camaron » ou encore les légumes frais », poursuit-il.
Si sa cible demeure les touristes, le restaurant veut également faire profiter aux Mauriciens ce lieu mythique de l’île et ouvre, par conséquent, ses portes pour des événements tels que fiançailles, anniversaires, mariages ou encore « corporate ».

 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Le restaurant Le Chamarel fait peau neuve en proposant une cuisine mauricienne réinventée

 Situé sur la route de Chamarel et connu pour ses vues imprenables sur le lagon du Sud de l’île et l’originalité de ses mets, le restaurant Le Chamarel, qui est très fréquenté par des touristes ainsi que des Mauriciens, arbore, depuis septembre dernier, une nouvelle architecture. Le restaurant, qui existe depuis 1992 et qui appartient à la Sucrerie de Bel Ombre, a été complètement...