Leader

Madagascar

Le retour discret de Marc Ravalomanana sur la scène économique

1 juin 2016 | PAR La rédaction | N°309
Marc Ravalomanana et son épouse Lalao qui a conquis la mairie de Tananarive. L’ancien président collabore avec la société AAA pour la relance de ses entreprises.

Alors que son épouse Lalao a conquis la mairie de Tananarive, l’ancien président malgache s’efforce de relancer ses entreprises sans apparaître toutefois en première ligne. Sa chaîne de magasins de vente en gros, Magro, commence à reprendre ses activités alors qu’elle se trouvait en veille forcée depuis 2009 où certains magasins avaient été pillés et incendiés. Le 21 mai, un premier magasin, renommé Magro-AAA, a rouvert ses portes dans la capitale et les autres, répartis sur tout le territoire, devraient suivre avec un total de 320 salariés. C’est une première étape pour le groupe Tiko qui était aussi présent dans l’industrie agroalimentaire avec la production de yaourts et de fromages. Mais l’administration, qui a bloqué ses comptes, exige du groupe le remboursement de plus de 55,7 millions d’euros d’impôts non payés depuis 2008. Des discussions sur les modalités de paiement de ces arriérés, ainsi que sur la compensation et l’indemnisation des dégâts occasionnés lors des événements de 2009, ont été menées sans succès. Pour ne pas apparaître en première ligne, Marc Ravalomanana collabore avec la société AAA, entreprise dont on ne connaît pas grand chose, qui se charge des investissements et de la gestion de Magro. Pour les observateurs, il s’agirait d’une société écran permettant de contourner les blocages administratifs. 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Le retour discret de Marc Ravalomanana sur la scène économique

Alors que son épouse Lalao a conquis la mairie de Tananarive, l’ancien président malgache s’efforce de relancer ses entreprises sans apparaître toutefois en première ligne. Sa chaîne de magasins de vente en gros, Magro, commence à reprendre ses activités alors qu’elle se trouvait en veille forcée depuis 2009 où certains magasins avaient été pillés et incendiés. Le 21 mai, un pre...