Leader

Réunion

Le réunionnais Youssouf Kassamaly propose un réseau social d’écrans

1 juil 2016 | PAR Philippe Stéphant | N°310
Youssouf Kassamaly, fondateur de 2HandS : « Maurice est un véritable laboratoire pour une modélisation à l’international et pour convaincre des partenaires privés alors que La Réunion reste un environnement un peu artificiel. » Philippe Stéphant
Ce spécialiste de l’énergie et des objets connectés a fondé 2HandS, implantée à Saint-Denis et à Port-Louis, et développe Cityscreen, une plateforme de service informatique collaboratif qui permet de bénéficier d’une régie publicitaire dématérialisée.

Partant d’une expertise dans les domaines de l’énergie et de la technologie des LED, Youssouf Kassamaly, fondateur de 2HandS, a choisi l’île Maurice pour développer Cityscreen. Un web service de régie qui permet de piloter des écrans de communication et de vendre des espaces à des annonceurs. « Nous ne sommes pas issus de la communication, mais des objets connectés et de l’énergie, insiste Youssouf Kassamaly. Cityscreen est une plateforme de service informatique collaboratif qui permet de bénéficier d’une régie dématérialisée pour la création d’un média. Le premier « réseau social d’écrans », en interne dans l’entreprise ou sur des lieux de vente. » Près de 120 écrans sont déjà en service pour des clients tels que Beachcomber, Phoenix Beverages, Mauritius Post, Winners et le centre commercial La Croisette. Le savoir-faire développé par 2handS, implantée à Saint-Denis et à Port-Louis, permet à l’entreprise cliente de gérer l’affichage de son réseau d’écrans en intégrant, en temps réel, des données provenant d’Internet ou des réseaux sociaux et des messages générés en interne, sur tous types de supports, écrits ou audiovisuels. 

UNE MODÉLISATION À MAURICE POUR L’INTERNATIONAL

« Notre plateforme gère automatiquement les configurations, la coordination et les formats des flux générés par nos clients, en lien avec la performance énergétique de l’installation », précise Youssouf Kassamaly. À Saint-Denis, 2HandS emploie cinq salariés, partenaires associés de l’entreprise, dont plusieurs jeunes diplômés de l’École supérieure d’ingénieurs Réunion Océan Indien (ESIROI). 
Super Screens Mauritius, le partenaire distributeur de 2HandS, a lancé l’offre Cityscreen en juillet 2015 et gère la fourniture d’équipements et l’intégration du service. Une filiale mauricienne de 2HandS est aussi en création, en partenariat avec Gaz Carbonique Ltd. « Notre modèle économique repose sur une rémunération de Cityscreen par un abonnement sur les écrans, et pour chaque usage généré, dont l’usage publicitaire, explique Youssouf Kassamaly. L’administrateur du client peut inviter des partenaires à communiquer sur son réseau. Avec une offre à la carte et en libre-service pour des annonceurs. » Un commerçant, par exemple, peut inviter des marques partenaires ou des annonceurs locaux à communiquer ponctuellement sur son réseau Cityscreen. « Nous vendons de l’augmentation de chiffre d’affaires », confie Youssouf Kassamaly. À La Réunion, Cityscreen a trouvé son premier client, ainsi qu’à Mayotte et en Thaïlande, et se lance commercialement en Europe et en Afrique. « Notre développement à Maurice permet d’envisager une coopération régionale avec de la création à La Réunion et une production à Maurice. L’île sœur est un véritable laboratoire pour une modélisation à l’international et pour convaincre des partenaires privés car La Réunion reste un environnement un peu artificiel. » Âgé de 39 ans, l’entrepreneur avait créé, en 2002, un bureau d’études en énergies renouvelables avant de devenir fabricant de systèmes d’éclairage et d’affichage à LED, remportant des concours nationaux d’innovation.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Le réunionnais Youssouf Kassamaly propose un réseau social d’écrans

Partant d’une expertise dans les domaines de l’énergie et de la technologie des LED, Youssouf Kassamaly, fondateur de 2HandS, a choisi l’île Maurice pour développer Cityscreen. Un web service de régie qui permet de piloter des écrans de communication et de vendre des espaces à des annonceurs. « Nous ne sommes pas issus de la communication, mais des objets connectés et de l’énergie...