ID

Maurice

Le shekel mauricien ou quand la petite histoire rencontre la Grande histoire

6 nov 2014 | PAR La rédaction
Cette histoire solidement documentée témoigne du manque de compréhension de l’autorité britannique pour le drame vécu par ces réfugiés hommes, femmes et enfants, qui furent déportés puis détenus de force à Maurice afin de dissuader les autres réfugiés juifs de suivre leur exemple. - DR

Créées en 1993 par Pascale Siew, les Editions Vizavi viennent de publier, on pourrait dire exhumer, un épisode oublié mais poignant de l'histoire de Maurice.
Alors qu’en 1940, des milliers de Juifs tentèrent de fuir la persécution nazie en Europe, Le shekel mauricien retrace les circonstances douloureuses dans lesquelles un groupe de 1 600 réfugiés juifs d’Europe centrale réussirent à fuir leur pays d’origine pour échapper au nazisme et gagner clandestinement la Palestine.
L’auteur Geneviève Pitot relate aussi comment à peine arrivés en Terre Promise, Eretz Israël, ces réfugiés furent déportés à Maurice par ordre du gouvernement britannique pour « immigration illégale » en Palestine, puis incarcérés à la prison de Beau-Bassin jusqu’à la fin de la Deuxième guerre mondiale.
Cette histoire solidement documentée témoigne du manque de compréhension de l’autorité britannique pour le drame vécu par ces réfugiés hommes, femmes et enfants, qui furent déportés puis détenus de force à Maurice afin de dissuader les autres réfugiés juifs de suivre leur exemple.

« Le shekel mauricien » par Geneviève Pitot - les Editions Vizavi -, Port-Louis, Ile Maurice,  2014, 288 pages, 590 roupies (14,75 euros).

PITOT Geneviève -DR
Geneviève Pitot

Née à Maurice, Geneviève Pitot quitte son île natale pour suivre des études d’ingénieur en bâtiment en Grande-Bretagne. Une fois diplômée, elle fait carrière à Londres puis à Frankfort où elle réside jusqu’à sa mort. Au vu de sa formation professionnelle, rien ne la prédestinait à écrire le récit de la déportation de 1500 réfugiés juifs originaires d’Europe centrale à Maurice en 1940. Mais, sa vie en Allemagne l’a rend particulièrement sensible au sort tragique de la communauté juive pendant les sombres années du nazisme et réveille en elle des souvenirs d’enfance liés aux détenus juifs de la prison de Beau-Bassin pendant la guerre. Dès lors, pour comprendre les raisons de leur détention à Maurice, Geneviève Pitot mène un formidable travail de recherche aux Archives de Maurice, au Colonial Office de Londres, et auprès des familles des détenus en Israël.
Son livre Le Shekel Mauricien est un travail de mémoire en hommage aux détenus de la prison de Beau-Bassin.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Le shekel mauricien ou quand la petite histoire rencontre la Grande histoire

Créées en 1993 par Pascale Siew, les Editions Vizavi viennent de publier, on pourrait dire exhumer, un épisode oublié mais poignant de l'histoire de Maurice. Alors qu’en 1940, des milliers de Juifs tentèrent de fuir la persécution nazie en Europe, Le shekel mauricien retrace les circonstances douloureuses dans lesquelles un groupe de 1 600 réfugiés juifs d’Europe centrale réussirent ...