Happy Few

Madagascar

Le Tana Saïgon pour découvrir la cuisine vietnamienne

24 mai 2015 | PAR La rédaction | N°296
Trân Thi Tâm, formatrice en cuisine vietnamienne, Minosoa Rajaonary, gérante, et les cuisiniers malgaches du Tana Saïgon. - Tsirisoa Rakotondravoavy

Anciennement connu sous l’enseigne Le Zébu Original Bistrot, Le Tana Saïgon a ouvert récemment ses portes à Isoraka, le quartier huppé de Tananarive, avec l’objectif de faire connaître toutes les subtilités d’une cuisine encore méconnue dans la Grande île. Une initiative de Minosoa Rajaonary, professionnelle de l’hôtellerie et de la restauration, épouse d’Erick Rajaonary, Pdg de Guanomad. Les cuisiniers ont été formés par Trân Thi Tâm à cet art culinaire où la présentation des plats se révèle importante. La formatrice, basée à Paris, a assuré leur initiation sur place pendant un mois. « Ils ont appris à préparer plus d’une soixantaine de plats vietnamiens durant leur formation. Je leur ai proposé des recettes traditionnelles qui ont été transmises de mère en fille. Ces cuisiniers malgaches savent désormais manier les recettes afin de donner à ces plats leur saveur vietnamienne », explique Trân Thi Tâm.

Dans cet art culinaire qui mêle subtilement le sucre et le sel, sans utilisation de glutamate, la présentation des plats se révèle importante. - Tsirisoa Rakotondravoavy

Dans cet art culinaire qui mêle subtilement le sucre et le sel, sans utilisation de glutamate, la présentation des plats se révèle importante. - Tsirisoa Rakotondravoavy

Destinés à une large clientèle, nationale et étrangère, ces plats authentiques sont proposés dans un cadre original. « La spécificité de la cuisine vietnamienne est son goût mélangeant subtilement le sucre et le sel, que ce soit pour les entrées, les plats ou les desserts. La sauce à base de poisson fermenté dans une saumure, dite nuoc-mâm, constitue le principal ingrédient de la cuisine vietnamienne qui est sans glutamate », précise Trân Thi Tâm. Le principal défi des cuisiniers est d’adapter au mieux les plats aux produits locaux pour retrouver le goût authentique en sachant qu’on ne trouve pas à Madagascar certains ingrédients comme des condiments bien spécifiques.
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Le Tana Saïgon pour découvrir la cuisine vietnamienne

Anciennement connu sous l’enseigne Le Zébu Original Bistrot, Le Tana Saïgon a ouvert récemment ses portes à Isoraka, le quartier huppé de Tananarive, avec l’objectif de faire connaître toutes les subtilités d’une cuisine encore méconnue dans la Grande île. Une initiative de Minosoa Rajaonary, professionnelle de l’hôtellerie et de la restauration, épouse d’Erick Rajaonary, Pdg ...