Hot

Afrique du Sud

Le tourisme pénalisé par le nouveau régime de visas

30 juil 2015 | PAR AFP
Selon l'agence nationale des statistiques d'Afrique du Sud (Statssa), le nombre de touristes chinois a diminué de 38 % au premier trimestre 2015 sur un an. - Stocklib@Yang Jun
La nouvelle réglementation sur l'immigration, imposant de déposer sa demande de visa en personne dans les consulats sud-africains, pénalise le tourisme de façon « inquiétante », a reconnu le ministre du secteur, au vu de la baisse des arrivées de Chine et d'Inde.
Selon l'agence nationale des statistiques d'Afrique du Sud (Statssa), le nombre de touristes chinois a diminué de 38 % au premier trimestre 2015 sur un an, de 13 % pour les touristes indiens. La baisse est de 6% pour l'ensemble des visiteurs. Du jamais vu depuis 2009, et une inversion de tendance par rapport à l'essor touristique connu par l'Afrique du Sud depuis le Mondial 2010 de football.
C'est « une chute inquiétante, considérable », a commenté le ministre Derek Hanekom.
Depuis octobre, ces nouvelles règles imposent aux visiteurs de faire une demande de visa en personne dans les consulats sud-africains de leurs pays d'origine pour que les informations biométriques soient enregistrées. Cela pose notamment de gros problèmes dans de vastes pays comme la Chine ou l'Inde, où les voyageurs doivent parcourir des centaines de kilomètres pour déposer leur dossier à Pékin ou Bombay. 
En outre, depuis le 1er juin, la loi exige également pour tous les mineurs, sud-africains et étrangers, un acte de naissance intégral, en plus du passeport, lorsqu'ils entrent dans le pays ou le quittent (sauf lorsqu'ils ont un visa en règle et voyagent avec leurs deux parents).
« Le trafic (d'enfants) est un problème mais probablement exagéré », a ajouté le ministre.
Un ranger d'un hôtel spécialisé dans les safaris dans la province du Limpopo (nord) a observé « plusieurs reports » de réservations de la clientèle chinoise et indienne depuis la mise en oeuvre de la nouvelle réglementation. Selon lui, ce sont surtout « les petites structures » qui risquent de souffrir.
Cela fait maintenant plus d'un an que les acteurs du tourisme s'alarment, alors que leur secteur contribue à hauteur de 9,5 % du PIB du pays et à 10 % des emplois. Malgré la levée de boucliers, le ministère de l'Intérieur a jusqu'à présent maintenu les nouvelles mesures. Mais, selon la presse locale, le gouvernement pourrait faire machine arrière. 
L'Afrique du Sud, destination majeure du tourisme africain pour ses plages, ses vignobles, ses montagnes et ses réserves animalières, attire 10 millions de visiteurs par an. Optimiste, le président Jacob Zuma prévoyait de passer la barre des 15 millions de visiteurs en 2017, un chiffre revu à la baisse dernièrement à 12 millions en 2018. 
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Afrique du Sud

Le tourisme pénalisé par le nouveau régime de visas

Selon l'agence nationale des statistiques d'Afrique du Sud (Statssa), le nombre de touristes chinois a diminué de 38 % au premier trimestre 2015 sur un an, de 13 % pour les touristes indiens. La baisse est de 6% pour l'ensemble des visiteurs. Du jamais vu depuis 2009, et une inversion de tendance par rapport à l'essor touristique connu par l'Afrique du Sud depuis le Mondial 2010 de football. C'e...