Le transporteur maritime CMA CGM a réinventé son métier - Performance - Ecoaustral.com

Performance

Réunion

Le transporteur maritime CMA CGM a réinventé son métier

1 déc 2016 | PAR La rédaction | N°315
Philippe Rech, directeur général de CMA CGM Réunion. Cette compagnie maritime s’appuie sur son centre stratégique pour suivre sa flotte en temps réel, partout dans le monde. Guillaume Foulon

Troisième groupe mondial de transport maritime, CMA CGM opère sur 170 lignes une flotte de 428 navires qui desservent 450 ports. Présent sur toutes les mers du globe, le groupe marseillais transporte un volume de 12 millions de conteneurs.
Depuis 2007, l’activité repose sur une avancée technologique majeure : un « fleet center », une tour de contrôle numérique de son activité qui lui permet d’avoir une vision en temps réel de l’ensemble de sa flotte dans le monde entier. « Ce centre décisionnaire de top management permet de collecter les informations en Big Data, de rationaliser les transports (accès aux ports…), de prévenir les risques (tempêtes, intempéries, pirates…), d’assurer la sécurité des hommes, de la flotte et des marchandises de nos clients », explique Philippe Rech, directeur général de CMA CGM Réunion. 
En collaboration avec la start-up marseillaise Traxen, l’entreprise a financé et expérimenté en 2015 une nouvelle prouesse technologique avec la création d’une puce embarquée dans le conteneur. Le principe : avoir un monitoring en temps réel dans la structure même du conteneur pour interroger et tracer toutes les informations utiles : qualité de l’air, vibration, ouvertures/fermetures, etc. « Pendant son trajet, un conteneur est ouvert, rempli et vidé, il transporte des marchandises sensibles, soumises aux vibrations, aux écarts de température. Il peut y avoir des avaries et des contentieux. Les enjeux sont à la fois financiers, logistiques, commerciaux et juridiques, résume Philippe Rech. Ce système nous permet de mieux gérer nos équipements et de déterminer les responsabilités de chacun, mais atténue les responsabilités opérationnelles au plus bas des échelons. Si la technique est au rendez-vous, il y aura un jour des navires sans équipage ».

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Le transporteur maritime CMA CGM a réinventé son métier

Troisième groupe mondial de transport maritime, CMA CGM opère sur 170 lignes une flotte de 428 navires qui desservent 450 ports. Présent sur toutes les mers du globe, le groupe marseillais transporte un volume de 12 millions de conteneurs. Depuis 2007, l’activité repose sur une avancée technologique majeure : un « fleet center », une tour de contrôle numérique de son activité qui lui p...