Performance

Maurice

Les bons chiffres du groupe hôtelier Lux*

Pour la troisième année consécutive, le groupe Lux* voit ses bénéfices avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (BAIIDA) ou en anglais « earnings before interest, taxes, dépreciation, and amortization » (EBITDA), grimper de façon significative pour atteindre les 1,052 milliards de roupies (26,30 millions d’euros). Quant à l’endettement du groupe, qui était de 4,5 milliards de roupies (112,5 millions d’euros) au 30 juin 2014, il est passé à 4,1 milliards de roupies (102,5 millions d’euros) un an plus tard, et ce malgré la consolidation des dettes de l’hôtel Tamassa à partir du 1er janvier 2015.  
L’endettement du groupe a baissé de dix millions d’euros. Le ratio d’endettement par rapport au capital total du groupe s’est amélioré et est d’ailleurs passé à 42 % contre 50 % l’année dernière. C’est d’ailleurs l’un des plus bas du secteur touristique à Maurice.  
Les bénéfices nets pour l’année ont augmenté de 36 %, passant de 271 millions à 368 millions roupies (de 6,77 à 9,2 millions d’euros). Les bénéfices par action, EPS (Earnings per share), ont cru de 28 % malgré l’augmentation du nombre d’actions émises. Au moment de publier les résultats, le cours des actions du groupe était autour de 63 roupies (1,5 euros), soit à son plus haut niveau en cinq ans et cela malgré que les actions émises aient augmenté de 20 %. La capitalisation boursière du groupe hôtelier était, au 30 juin 2015, de Rs 8, 6  (215 millions d’euros), soit une progression de 27 %.    
« Nous sommes le premier groupe hôtelier à figurer au Stock Exchange of Mauritius’s Sustainability Index et nous pensons que cela contribuera à donner plus de visibilité à nos actions sur le marché boursier. Concernant nos actionnaires, nous avons pour objectif de leur assurer de bons rendements dividendes », explique Paul Jones, le CEO du groupe LUX* Resorts & Hotels.
D’ailleurs, le Conseil d’administration a pris la décision de verser, cette année, un dividende d’une roupie par action soit le double de la somme payée en 2014.  
 
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Les bons chiffres du groupe hôtelier Lux*

Pour la troisième année consécutive, le groupe Lux* voit ses bénéfices avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (BAIIDA) ou en anglais « earnings before interest, taxes, dépreciation, and amortization » (EBITDA), grimper de façon significative pour atteindre les 1,052 milliards de roupies (26,30 millions d’euros). Quant à l’endettement du groupe, qui était de 4,5 m...