Performance

Réunion

Les doctoriales veulent relier les chercheurs aux acteurs économiques

8 juil 2014 | PAR La rédaction | N°286
Au cours d’une semaine très dense de séminaire résidentiel, dans le cadre du Village Corail de Saint-Gilles Les Bains, 60 doctorants, dont 20 étrangers francophones de l’océan Indien, échangeront avec des acteurs du monde socio-économique et formeront des ateliers pour élaborer des projets de création d’entreprise. - DR
La recherche et l’innovation dans la zone océan Indien figurent parmi les thèmes de travail au programme de six journées qui rapprochent l’université du monde de l’entreprise.

Les Doctoriales 2014, du 19 au 24 mai, préparent l’insertion professionnelle des doctorants de l’université de La Réunion. Au cours d’une semaine très dense de séminaire résidentiel, dans le cadre du Village Corail de Saint-Gilles Les Bains, 60 doctorants, dont 20 étrangers francophones de l’océan Indien, échangeront avec des acteurs du monde socio-économique et formeront des ateliers pour élaborer des projets de création d’entreprise. « L’événement s’adresse à toutes les filières de nos deux écoles doctorales, l’ED SHS (Sciences humaines et sociales) et l’ED STS (Sciences, technologies et santé), précise Alexis Parmentier, professeur de sciences économiques, directeur adjoint de l’ED SHS, et organisateur des Doctoriales 2014. Le premier objectif de ces rencontres est de rapprocher l’université du monde socio-économique. Nous avons déjà un certain nombre de partenariats avec les entreprises, mais nous voulons les renforcer. Il faut aussi s’ouvrir au monde, et notamment au niveau régional. Nous organisons d’ailleurs une table ronde sur la recherche et l’innovation dans l’océan Indien où doivent se révéler des problématiques communes. » Les Doctoriales, marque déposée et élaborée par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en 1997, sont organisées tous les deux ans à l’intention des deuxième et troisième années de doctorat. Les doctorants peuvent y exposer la diversité de leurs compétences et les acteurs économiques leurs réalisations et leurs besoins.

DES CONDITIONS FAVORABLES À L’ÉMERGENCE DE COLLABORATIONS ET DE PARTENARIATS

Les deux premières journées des Doctoriales 2014 seront consacrées aux conférences et tables rondes animées par des partenaires privés et publics. « L’université souhaite développer des échanges avec les entreprises et les institutions territoriales. Les doctorants français ont aussi toute leur place dans des structures publiques et dans les collectivités locales, souligne Alexis Parmentier. Nous souhaitons également intéresser beaucoup de chefs d’entreprise. » Les professionnels pourront présenter leur structure, leurs expertises et savoir-faire, ainsi que leurs démarches en innovation. De leur côté, les doctorants prépareront un concours de « posters ». Un exercice familier pour les chercheurs, présentant l’objet de leurs travaux, la problématique, leur méthodologie et leurs résultats. Autour de ces échanges ciblés, le contexte de l’innovation et ses modes de financement seront éclairés par des intervenants du secteur bancaire et des institutionnels comme l’Agence régionale de développement Nexa, et la Technopole de La Réunion. « La valorisation des recherches et la capacité d'innovation sont les piliers du monde académique et économique d'aujourd'hui », ajoute Alexis Parmentier. Le milieu de la recherche moderne vit en effet dans le cadre de partenariats et mobilise des compétences et des approches interdisciplinaires. »

DIX PROJETS DE CRÉATIONS D’ENTREPRISES INNOVANTES

L’hébergement de tous les doctorants, réunionnais et étrangers, dans l’enceinte du Village Corail, favorise une dynamique de groupe qui peut se poursuivre dans la durée. « En 2012, certains doctorants ont décidé de s’orienter vers Madagascar, observe Alexis Parmentier.

Alexis Parmentier, professeur de sciences économiques  et directeur adjoint de l’École doctorale en sciences humaines et sociales : « Nous organiserons une table ronde sur la recherche et l’innovation dans l’océan Indien où doivent se révéler des problématiques communes. » - DR

Les doctorants étrangers sont pris en charge, pour leurs déplacements, par un réseau universitaire ou par une ambassade. » Après une troisième journée, qui sera consacrée à des visites d’entreprises réunionnaises, les doctorants plancheront, par équipes pluridisciplinaires, sur une dizaine de projets de créations d’entreprises innovantes. Après deux journées de travail, les projets seront présentés à un jury, pour en évaluer la viabilité économique et l’intérêt social. « Notre but est que les doctorants se rendent compte qu’ils sont tout à fait capables de monter des projets et de vulgariser leurs connaissances. » Des moments forts de convivialité auront lieu le mardi soir, à l’issue d’une série de conférences de doctorants oeuvrant en entreprises, et lors du gala de clôture du samedi soir.
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Les doctoriales veulent relier les chercheurs aux acteurs économiques

Les Doctoriales 2014, du 19 au 24 mai, préparent l’insertion professionnelle des doctorants de l’université de La Réunion. Au cours d’une semaine très dense de séminaire résidentiel, dans le cadre du Village Corail de Saint-Gilles Les Bains, 60 doctorants, dont 20 étrangers francophones de l’océan Indien, échangeront avec des acteurs du monde socio-économique et formeront des ate...