Performance

Madagascar

Les efforts de l’Economic Development Board commencent à payer

1 aoû 2016 | PAR Njaratiana Rakotoniaina
Visite du président malgache à Singapour, un pays qui se trouve régulièrement en tête du classement « Doing Business » de la Banque mondiale et qui est un modèle pour l’Economic Development Board of Madagascar (EDBM).
L’agence malgache de promotion des investissements s’efforce d’améliorer l’environnement local des affaires avec des programmes qui affichent certains résultats indéniables.


Si la perception générale donne une image encore assez morose de l’économie malgache, des avancées se font ressentir. Sur les quatre premiers mois de l’année, 443 sociétés de droit malgache ont vu le jour dont plus de 70% évoluent dans le secteur tertiaire. Les numéros un et deux mondiaux dans les services offshore et les centres d’appels ont par exemple décidé d’implanter leur filiale dans le pays. Le français Teleperformance prévoit entre autres la création de 1 500 emplois pour 2016 et 3 000 d'ici 2017. Les choses commencent ainsi à bouger. L’EDBM a pu lancer une série de réformes législatives et procédurales portant sur la loi sur le partenariat public-privé, l’amélioration en matière de transfert de propriété foncière, de commerce international, de création d'entreprise ou encore d’obtention de crédit. Cela a simplifié un grand nombre de procédures administratives et instauré un cadre plus incitatif.
 
Plus d’informations sur le sujet dans L’Eco austral N°311, fin août.
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Les efforts de l’Economic Development Board commencent à payer

 Si la perception générale donne une image encore assez morose de l’économie malgache, des avancées se font ressentir. Sur les quatre premiers mois de l’année, 443 sociétés de droit malgache ont vu le jour dont plus de 70% évoluent dans le secteur tertiaire. Les numéros un et deux mondiaux dans les services offshore et les centres d’appels ont par exemple décidé d’implante...