Le billet

Monde

LES LEÇONS D’UNE COUPE

13 juil 2018 | PAR Alain Foulon
Qu’on aime ou pas le foot, il faut bien dire que cette coupe du monde est passionnante par son anticonformisme. D’abord, il faut saluer la vaillante équipe russe qu’on disait incapable de franchir le premier tour et qui a été jusqu’en huitième de finale. Un match perdu lors de cette terrible épreuve des tirs aux buts où la chance compte pour une bonne part. Cette équipe, qui avait battu l’Espagne, l’un des favoris, est donc sortie la tête haute. Visiblement, elle s’est transcendée lors de cette compétition qui se tenait chez elle. Le patriotisme lui a donné du courage dont l’étymologie vient du mot « cœur », ne l’oublions pas ! Même chose pour la Croatie, petit pays de 4 millions d’habitants, qui vient affronter la France en finale ou plutôt la Françafrique pour laquelle vibre l’Afrique. Grâce aux Bleus, on peut dire que ce continent n’a pas été complètement sorti de la compétition. Nous saurons dimanche soir qui aura le plus de cœur. Ce sera l’ingrédient principal, avec un zeste de chance, pour donner la victoire. Mais y aurait aussi toute une analyse géopolitique à faire à partir de cette coupe du monde et de cette planète foot. Les géopolitologues aurons le temps de nous la proposer d’ici 2022 et le rendez-vous du Qatar. Bonne fête !

 
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Monde

LES LEÇONS D’UNE COUPE

Qu’on aime ou pas le foot, il faut bien dire que cette coupe du monde est passionnante par son anticonformisme. D’abord, il faut saluer la vaillante équipe russe qu’on disait incapable de franchir le premier tour et qui a été jusqu’en huitième de finale. Un match perdu lors de cette terrible épreuve des tirs aux buts où la chance compte pour une bonne part. Cette équipe, qui avait b...