Performance

Mayotte

Les mères comoriennes dopent la natalité

31 aoû 2017 | PAR La rédaction
Les trois quarts des enfants nés en 2016 ont une mère de nationalité étrangère, comorienne pour la plupart. Christophe Grosdidier
En 2016, 9 500 enfants sont nés à Mayotte de mères domiciliées sur le territoire, soit le plus haut niveau jamais enregistré. Le nombre de naissances a ainsi augmenté de 45% entre 2013 et 2016. Les mères natives de l'étranger sont les principales contributrices de cette forte progression.

À Mayotte, département le plus jeune de France, le nombre de naissances a fait un bond de 45% entre 2013 et 2016. En 2016, 9 500 bébés naissent de mères domiciliées à Mayotte, alors qu’en 2013 6 560 bébés ont vu le jour. Le nombre de naissances dépasse les niveaux atteints jusqu’à présent dans le département. En comparaison, 2 230 naissances de moins ont été enregistrées en 2016 en Guyane, dont le nombre d’habitants est pourtant proche de celui de Mayotte. Forte progression des naissances de mères nées aux Comores En 2016, trois quarts des enfants sont nés d’une mère native de l'étranger. Celles-ci sont les principales contributrices de la forte progression du nombre de naissances à Mayotte. En particulier, les mères nées aux Comores mettent au monde 69 % des bébés nés sur le sol mahorais en 2016, soit une progression de 7 points par rapport à 2014. Entre 2014 et 2016, elles ont donné naissance à 2 000 enfants supplémentaires (+ 44 %). Quant aux mères natives de Madagascar, elles contribuent en 2016 à 5 % des bébés de Mayotte, soit 470 nourrissons contre 290 naissances l'année précédente. En comparaison, la hausse des naissances issues de mères natives de Mayotte est très modeste : 100 naissances de plus en 2016 par rapport à 2014, soit une augmentation de 5 %. Moins de 2 % de ces mères natives d’un pays étranger ayant accouché à Mayotte en 2016 ont la nationalité française. Au niveau national, les Comores apparaissent désormais parmi les nationalités les plus fréquentes des mères étrangères. 

Parmi les départements français, c'est à Mayotte que la proportion de naissances de mères de nationalité étrangère est la plus élevée (74%), loin devant la Guyane (51%) et la Seine-Saint-Denis (41%). Parallèlement, un enfant sur deux est né en 2016 d’un père de nationalité étrangère, principalement comorienne ; cette proportion est identique à celle de 2015. Au final, le nombre d’enfants nés de parents tous deux de nationalité étrangère augmente fortement. Ils représentent 42% des naissances en 2016, contre 28% des naissances en 2014. 
Source : Insee 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Mayotte

Les mères comoriennes dopent la natalité

À Mayotte, département le plus jeune de France, le nombre de naissances a fait un bond de 45% entre 2013 et 2016. En 2016, 9 500 bébés naissent de mères domiciliées à Mayotte, alors qu’en 2013 6 560 bébés ont vu le jour. Le nombre de naissances dépasse les niveaux atteints jusqu’à présent dans le département. En comparaison, 2 230 naissances de moins ont été enregistrées en 201...