ID

Madagascar

Les Pays-Bas s’intéressent aux épices et huiles essentielles

1 nov 2018 | PAR La rédaction | N°334

Les Pays-Bas sont le deuxième plus grand importateur d’épices au sein de l’Union européenne. Et le marché néerlandais est à la recherche de fournisseurs, ce qui l’a conduit à se tourner vers Madagascar car la majorité des productions y sont biologiques et les sols demeurent encore protégés de toute contamination chimique. Dans cette optique, le Netherlands African Business Council (NABC), principal acteur de promotion des investissements entre les Pays-Bas et l’Afrique, a récemment effectué une mission commerciale dans le Nord-est (Sava) et l’Est du pays. Des rencontres B to B ont été organisées entre des opérateurs malgaches et néerlandais opérant dans le secteur des épices et des huiles essentielles. Le NABC recherche des partenaires de qualité et de référence dans ces deux filières porteuses. « Sur l’échelle internationale, Madagascar est le leader incontesté de la vanille, le principal fournisseur de cannelle et le deuxième producteur mondial de girofle derrière l’Indonésie. Ces produits font la renommée du pays et constitue un grand atout pour son avenir », a expliqué Grégoire Courme, chef de mission du NABC et directeur général d’Aromatum SAS, une société française spécialisée dans le négoce d’épices, de plantes médicinales et d’huiles essentielles en provenance principalement de l’océan Indien. 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Les Pays-Bas s’intéressent aux épices et huiles essentielles

Les Pays-Bas sont le deuxième plus grand importateur d’épices au sein de l’Union européenne. Et le marché néerlandais est à la recherche de fournisseurs, ce qui l’a conduit à se tourner vers Madagascar car la majorité des productions y sont biologiques et les sols demeurent encore protégés de toute contamination chimique. Dans cette optique, le Netherlands African Business Council ...